frise FCDE

FCDE

La Fédération pour les Circulations Douces en  Essonne lutte  pour la sécurité et le confort des déplacements  non motorisés  ( à pied, en fauteuil roulant, à vélo, à rollers)

logo de la FCDE -

Respectons-nous les uns les autres !

Accueil du site de la FCDE

Présentation de la FCDE

Statuts de la FCDE

La Charte de la FCDE

Liens utiles

 Associations adhérentes

Pages  adhérents

Recherche sur le site: cliquez ici

Mémento

Mémento technique de la FCDE en PDF

Actualités, débats, propositions 

Forum technique, définitions, documentations

1 Le Code de la rue et ses derniers développements 

2 Code de la route et

circulations douces

3 Code de la route et aménageurs

Législation sur les déplacements non motorisés, PDU, PLD

Déplacements des personnes à mobilité réduite et en fauteuil
Déplacements des piétons valides
Album des photos-chocs
Schéma Directeur des itinéraires et Charte des Circulations Douces du CG de l'Essonne  
Projets d'aménagements en Essonne

Voies Vertes en projet et réalisées en Essonne

Manifestations et balades 

Comptes rendus de réunions
Actions des associations locales adhérentes

1-Espace enfants: Sécurité, code, jeux, tests

 

2- pédagogie

Archives FCDE

 

retour infos ADEMUB

ADEMUB  Mai 2005

Le texte ci-dessous est publié dans le « Journal de l’Agglo » (mai 2005), organe officiel de la communauté d’agglomération du Val d’Orge, sous forme de prise de position.


Les déplacements dans le Val d’Orge

Claude Romec, Brétignolais et président de l’association ADEMUB (Association pour la Défense de l’environnement et la maîtrise de l’urbanisation à Brétigny-sur-Orge)*

"Personnellement je me déplace essentiellement à pied ou à vélo, et ce pour des raisons écologiques. Circuler en voiture est bien souvent inutile, en plus d’être polluant et mauvais pour la santé. Les statistiques montrent en effet qu’un trajet sur deux en voiture fait moins de 3 km en Île-de-France. Pour autant, il n’est pas toujours facile de se déplacer par les transports en commun de l’Agglo. Par exemple, pour aller de Brétigny au Donjon à Sainte-Geneviève, il faut changer au moins une fois de bus. Il y a également des problèmes de régularité et de fréquence du service.

"Et pour les cyclistes, tout n‘est pas simple non plus. On est face à un manque d’infrastructures qui rend la pratique du vélo difficile et parfois dangereuse. C’est aujourd’hui le règne du « tout automobile ».

Pour toutes ces raisons, je pense que le Plan local de déplacement (PLD) représente une grande avancée. D’ailleurs, le projet élaboré contient des propositions très intéressantes, notamment en matière de transports collectifs.

Je suis moins satisfait concernant les circulations douces. Je trouve par exemple que les piétons ont été un peu oubliés. "J’espère également que les usagers seront consultés lors de la mise en place du Schéma directeur des itinéraires cyclables qui présente des incohérences et des insuffisances."

* Note du webmestre : L’ADEMUB est membre fondateur de la FCDE et Claude ROMEC est administrateur de notre Fédération