frise FCDE

FCDE

La Fédération pour les Circulations Douces en  Essonne lutte  pour la sécurité et le confort des déplacements  non motorisés  ( à pied, en fauteuil roulant, à vélo, à rollers)

logo de la FCDE -

Respectons-nous les uns les autres !

Accueil

Présentation de la FCDE

Statuts de la

FCDE

La Charte de

la FCDE

Liens

utiles

Associations adhérentes

Pages  adhérents

RECHERCHE sur le site


BLOG

Actualités, débats, propositions 


FORUM TECHNIQUE


1-Code de la route et circulations douces


2-Code de la route et aménageurs


LEGISLATION  déplacements  Loi handicap, PDU, PLD, Loi sur l'air, etc.


Déplacements des piétons valides  et handicapés


Déplacements des cyclistes


Schéma des des Circulations Douces et Charte du CG de l'Essonne


Aménagements et  Voies  Vertes en Essonne


Manifestations et Balades 


1-Espace enfants:

Sécurité, code, jeux, tests

2- pédagogie


 

Piétons et Cyclistes du Val d'Essonne

ACTION TELETHON 2005 "PRETE-MOI TON FAUTEUIL"

 

La Loi handicap votée le 11 février 2005 en intégrant le principe d'une "chaîne de déplacement continue" impose la mise en accessibilité de la voirie et des espaces publics qui par définition constitue le maillon essentiel pour relier les espaces de vie (le cadre bâti, c'est-à-dire la maison, l'appartement...), les transports, les lieux publics (école, mairie, théâtre, hôpital...) de toutes villes de France.

Ce sera un travail de longue haleine qui devra être entrepris au plus vite pour respecter des délais qui seront précisés prochainement dans les décrets d'application.

Les communes ont clairement l'obligation de donner à leurs habitants souffrant d'un handicap moteur, sensoriel ou cognitif  des conditions leur permettant d'exercer leur droit fondamental à se déplacer au mieux, en autonomie et sans danger.

A l'occasion du Téléthon, l'association Piétons et Cyclistes du Val d'Essonne a organisé deux actions "prête-moi ton fauteuil" à Mennecy, grâce aux personnes et institutions qui ont bien voulu lui prêter des fauteuils roulants.
Ces actions ont pour objectif de permettre aux personnes valides de découvrir concrètement les difficultés que doivent affronter les personnes en fauteuil dans leurs déplacements dans la plupart des villes françaises : trottoirs dangereux car trop étroits ; trottoirs encombrés d'obstacles fixes tels que bornes, poteaux, étals, etc. ; seuils infranchissables et dangereux car trop hauts ; petits seuils difficiles à franchir car en pente ou en courbe ; dévers déportant le fauteuil vers la chaussée ou les murs ; revêtements bosselés ; pavés proéminents ; rétrécissements obligeant à prendre des risques pour revenir en arrière ;  barrières anti-mobylettes interdisant au plus faible des usagers l'accès à des voies piétonnes dans les espaces verts, etc., etc.

A cela s'ajoute bien sûr la gêne théoriquement temporaire du stationnement sauvage et des poubelles de jour comme de nuit.

 

1) Vendredi 2 décembre 2005 de 11h à 12h parcours de la place des Harkis à la Poste et retour

Le temps qui s'annonçait exécrable, nous a fait craindre le pire. Merci à tous les courageux qui sont venus marquer leur solidarité pour l'amélioration des conditions de déplacements, donc de vie des personnes handicapées.

 - Merci à M. Monier, Maire de Mennecy, qui, en se levant de son fauteuil roulant, s'est exclamé: "avec cette expérience, j'ai tout compris".
 - Merci à M. Bazot, son adjoint chargé de la Sécurité et de l'Environnement qui  a vécu intensément cette sensibilisation, et à Mlle Lacomme, responsable du service, qui malgré ses difficultés à marcher, a fait tout le chemin à pied en aidant les malheureux qui restaient bloqués par des seuils ou des pentes difficiles.
 - Merci aux deux participants en fauteuil mécanique, et à notre Vice-Président, Anass Kamal, en fauteuil électrique, d'avoir bravé le froid et la pluie pour guider les valides en fauteuil dans leurs évolutions.
 

2) Samedi 3 décembre 2005 à Mennecy au Gymnase de la Piscine de 14h à 18h

  Un grand merci aux clubs d'arts martiaux, de gymnastique et de tir à l'arc qui nous ont intégrés dans leurs activités de démonstrations et d'initiation à leurs sports.  


Après avoir dominé la gêne compréhensible qui parfois freine les relations sociales entre personnes valides et handicapées, les sportifs, jeunes adultes et enfants, ainsi que leurs parents, ont relevé le défi et ils y ont apporté l'esprit du sport : c'était un plaisir de les voir s'évertuer à trouver la technique pour franchir les petits obstacles autour du gymnase. Et cela leur a permis d'entrevoir par le jeu, les problèmes qui empoisonnent la vie des gens condamnés à se déplacer en fauteuil. Et de comprendre que leur vie est un combat permanent, combat que le slogan du Téléthon "toi et moi, en guerre contre la maladie" évoque bien.


La science pourra certainement vaincre la myopathie un jour, mais en attendant les malades qui en souffrent, ainsi que tous ceux qui doivent se déplacer en fauteuil à la suite de maladies ou d'accidents, demandent de pouvoir exercer un droit inscrit dans la loi, celui de se déplacer en sécurité le plus confortablement possible.

 

Pour cela l'accessibilité à la voirie est un  facteur essentiel dans leur vie au quotidien qui doit être pris en compte par les élus et les aménageurs. Une personne en fauteuil est assimilée à un piéton. Tous les moyens mis en oeuvre, apparemment pour une "minorité" (seuils abaissés, dévers réduits, trottoirs élargis), sont bénéfiques pour tous. Là où un fauteuil passe tous les modes doux peuvent passer.

Mais les citoyens ordinaires peuvent agir aussi : en premier lieu en changeant leurs comportements, par exemple en  laissant un espace suffisant quand ils déposent leurs poubelles sur les trottoirs et en les enlevant au plus tôt après le passage des éboueurs, en recueillant les déjections de leurs chiens, en ne stationnant pas sur les trottoirs, en se montrant patients quand ils sont en voiture derrière une personne en fauteuil (le Code lui reconnaît le droit de rouler sur la chaussée), et en redoublant de vigilance, le handicap physique visible pouvant s'accompagner de difficultés de perception ou de pertes de réflexes, etc. etc.

CK

 

 

 

 

 

 

 

Piétons et Cyclistes du Val d'Essonne
membre de la FCDE (Fédération pour les Circulations Douces en Essonne

www.circulationsdouces91.org
chez Claude Kolski 33 rue des Semailles, 91540 Mennecy
0164996931  0661790452

Vendredi 2 décembre 2005

Le cortège se rend sous la pluie à la Poste,

telethon05_1.jpg (28028 octets)

le long du Bd Charles de Gaulle.

telethon05_2.jpg (64679 octets)

Des traversées

telethon05_3.jpg (17557 octets)

avec petits seuils

et avec seuils infranchissables

telethon05_6.jpg (21574 octets)

Devant la Poste, dévers et pente

telethon05_5.jpg (40295 octets)

Communication difficile

telethon05_7.jpg (18023 octets)

 

Samedi 3 décembre 2005

Les judokas s'entraînent

telethon05_8.jpg (40117 octets)

Un petits seuil pas si facile, et des grilles à éviter 

telethon05_9.jpg (37142 octets)

Promenade en famille

telethon05_10.jpg (52814 octets)

dans le parc

telethon05_11.jpg (42195 octets)