frise FCDE

FCDE

La Fédération pour les Circulations Douces en  Essonne lutte  pour la sécurité et le confort des déplacements  non motorisés  ( à pied, en fauteuil roulant, à vélo, à rollers)

logo de la FCDE -

Respectons-nous les uns les autres !

Accueil du site de la FCDE

Présentation de la FCDE

Statuts de la FCDE

La Charte de la FCDE

Liens utiles

 Associations adhérentes

Pages  adhérents

Recherche sur le site: cliquez ici

Mémento

Mémento technique de la FCDE en PDF

Actualités, débats, propositions 

Forum technique, définitions, documentations

1 Le Code de la rue et ses derniers développements 

2 Code de la route et

circulations douces

3 Code de la route et aménageurs

Législation sur les déplacements non motorisés, PDU, PLD

Déplacements des personnes à mobilité réduite et en fauteuil
Déplacements des piétons valides
Album des photos-chocs
Schéma Directeur des itinéraires et Charte des Circulations Douces du CG de l'Essonne  
Projets d'aménagements en Essonne

Voies Vertes en projet et réalisées en Essonne

Manifestations et balades 

Comptes rendus de réunions
Actions des associations locales adhérentes

1-Espace enfants: Sécurité, code, jeux, tests

 

2- pédagogie

Archives FCDE

 

retour infos ADEMO   

Clochemerle sur Essonne: le passage piétonnier baladeur 

Mis en ligne le 6 décembre 2004

Des efforts sont faits pour améliorer l'accessibilité des lieux publics: 

  mairieMennecy_18K.jpg (18248 octets) Avant : 

En 2001 accès impossible

 

accesmairie.jpg (31789 octets) Après :

2004, le seuil a été supprimé

       La lettre de l'ADEMO Circulations douces  

Chers amis

Les déplacements à pied et à vélo

1) La municipalité refuse le principe d’un Plan de circulation pour Mennecy (autos, cycles et piétons ) qui permettrait d’avoir une vision cohérente dans la continuité, et ne veut toujours pas établir une zone 30 au Centre Ville. 

Toutefois nous constatons avec satisfaction qu’elle s’est engagée dans un certain nombre d’actions ponctuelles de remise en état, avec prise en compte des besoins des piétons, en particulier des personnes handicapées : abaissement des seuils de trottoirs par exemple.

En ce qui concerne le remaniement de l’accotement entre le Centre Commercial Paul Cézanne et la ZAC du Rousset., il s’agit là d’une opération importante supprimant une coupure importante, gênante aussi bien pour les piétons que pour les cyclistes. Mais il devra nécessairement prendre en compte les normes de construction de pistes de circulations douces que, par économie, ne respectait pas le « trottoir MacDonald », prolongement aberrant de la piste cyclable bidirectionnelle du Boulevard urbain. Comme tous les Menneçois nous avons eu un coup au cœur quand nous avons découvert un beau matin que l’alignement de platanes centenaires avait disparu. Depuis les bulldozers ont comblé le fossé très profond entre les platanes et les habitations. Nous espérons que l’espace ainsi gagné ne deviendra pas un parking dénudé comme à Ormoy, et qu’un nouvel alignement d’arbres moins volumineux y trouvera sa place entre une piste cyclable unidirectionnelle, et un cheminement piétonnier de largeur suffisante.

Une autre action annoncée aura une forte incidence sur les déplacements à pied et à vélo au Centre Ville : la mise en priorité piétons de la Rue de l’Arcade. Actuellement certains automobilistes talonnent les malheureux cyclistes qui s’y aventurent ou obligent par leurs coups d’accélérateur rageurs les piétons téméraires à jouer à chat perché. Les nombreux lycéens qui se rendent de la Gare au Lycée seront plus en sécurité. Ce devrait être l’occasion d’enlever les barrières inesthétiques ne permettant pas le passage d’une poussette ou d’un fauteuil.

2°) Lors d’une sortie sur le terrain avec des représentants de la municipalité, nous avons relevé les anomalies sur 3 itinéraires typiques. Un projet d’itinéraire prioritaire devra être présenté à M. Perret début novembre pour être traité dans sa continuité. En attendant, les services techniques ont noté des points où ils interviendront dès que possible : par exemple, marquages, chaussée défoncée, grilles d’avaloir dans le mauvais sens, seuils trop hauts, haies envahissantes, feux cachés…etc…Ainsi les marquages effacés de la piste cyclable avant le Rond-Point des pompiers viennent d’être refaits. Nous attendons en urgence la sécurisation de la traversée de la piste cyclable par la bretelle d’accès à la Zac Montvrain : cette demande a été faite depuis plus d’un an et le trafic s’accroît sans cesse. Nous avons des suggestions précises à faire.

3°) A la réunion du 23 septembre sur l’aménagement de voies de circulations douces pour desservir le Domaine du Montauger et la remise en état de la D153, il a été confirmé que dans les prochains mois une piste cyclable correcte serait construite le long de la D153 : la mini-piste en montée n’assure pas une sécurité suffisante. Je vous ferai grâce des péripéties qui ont amené cette décision (informations complémentaires sur le site de la Fédération pour les Circulations Douces en Essonne (dont l’ADEMO est un des membres fondateurs)  www.circulationsdouces91.org

Entre la Gare et le Domaine de Montauger, il est proposé un cheminement piétonnier et cyclable non goudronné en contrebas de la route. Il nécessitera des investissements importants avec réfection et construction de passerelles. La D153 sera recalibrée et deux bandes cyclables de 1m25 (largeur minimale acceptable) seront tracées. Et sur un côté un petit trottoir assurera la liaison en cas d’inondation. Tout serait parfait, sans la bordure de trottoir de 19 cm de haut censée empêcher le stationnement sauvage. Nous avons demandé qu’entre le trottoir et la bande cyclable le seuil soit minime. Car « l’effet mur » (marge pour ne pas heurter la bordure avec la pédale) repousse le cycliste de 50 cm vers les camions et voitures.

Le passage à niveau de la Gare doit disparaître prochainement. A partir d’un futur rond-point avant la voie ferrée, les voitures se distribueront entre le Petit Mennecy et le Rond-Point du Parc (par un souterrain sous la papeterie). Les cyclistes et les piétons utiliseront le souterrain actuel.

 NOTEZ : La FCDE vous invite à la balade dans les marais de l’Essonne à pied, à vélo, en fauteuil roulant qu’elle organise pour ses membres et ses invités le Dimanche 17 octobre. Ce sera l’occasion pour beaucoup de participants venant du nord du département d’expérimenter l’intermodalité train-vélo.

Claude Kolski, responsable Circulations Douces à l’ADEMO

Et Président de l’Association Piétons et Cyclistes du Val d’Essonne.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Bougeons à Mennecy ! (mis en ligne: novembre 2003)

Déplacements sûrs et confortables à pied, en fauteuil roulant, à vélo.

Bonne nouvelle : signature de l’accord de principe du projet de liaisons intercommunales

La Municipalité a signé un accord de principe initié par l’ADEMO avec les villes voisines du SIEP Val d’Essonne pour la mise en place d’un projet intercommunal de liaisons douces s’intégrant dans le projet départemental de Schéma Directeur des Circulations Douces.

Personne ne comprendrait que cette volonté politique forte ne s’accompagnât pas au niveau communal d’une démarche analogue de prise en compte réelle des circulations douces. Dans un souci de cohérence, les normes qu’elle accepte dans le cadre de ce projet, financé pour l’essentiel  par la Région et le Département, devront aussi s’appliquer dans le reste de la ville.

 déclaration d'intention des maires à l'ADEMO

Opérations « Allons à pied à l’école », « Allons à vélo à l’école » (le pedibus, la chenille, cyclobus, etc) :

Avec l’aide de l’ARENE (Agence Régionale de l’Environnement et des Nouvelles Energies), l’ADEMO souhaite rendre à la marche et au vélo leur rôle de modes à privilégier pour les déplacements courts, car bénéfiques sur le plan de la santé, et non polluants. On voit tous les jours ce spectacle absurde : des embouteillages devant les écoles généralement à moins de 20 minutes de marche du domicile, et des enfants en danger car obligés de slalomer dans les gaz d’échappement entre les pare-chocs dès qu’ils sortent du cocon protecteur de leur voiture (parfois un gros 4X4, bien caparaçonné d’accessoires meurtriers). Faisons-leur faire un exercice doux dont ils ont le plus grand besoin ! Habituons leurs corps à s’adapter au climat, ils auront moins de rhumes ! Redonnons-leur le plaisir de s’ouvrir sur le monde et la vie sociale en rencontrant leurs copains sur le chemin de l’école ! Apprenons-leur les règles de sécurité par l’exemple ! 

Nous attendons vos suggestions

  Clochemerle sur Essonne: le passage piétonnier baladeur                     

Allons, ne faisons pas grise mine : malgré les lourdeurs, les mentalités changent peu à peu. Si, d’un côté, nos édiles n’ont pas trouvé mieux que de supprimer, sans véritable concertation et à grands frais, le passage piétonnier Avenue Darblay devant les cabinets des kinésithérapeutes et des orthophonistes et le salon de coiffure, ailleurs ils apportent de timides améliorations. Nous ne pouvons que les encourager à prendre la mesure des problèmes auxquels la politique du « tout automobile » des années 70 et 80 a conduit, et de l’impasse où elle nous mènera si notre société ne s’en débarrasse pas définitivement.

Finalement ce passage piétonnier 3 mois après sa suppression a été réinstallé. N'aurait-il pas été plus simple d'évaluer la validité des arguments que les usagers avaient vainement tenté de faire valoir. Erreur de communication? non. Il s'agit plutôt d'une incapacité de certains élus de faire le tri chez leurs administrés entre les comportements égoïstes amenant ces derniers à refuser de changer leurs habitudes et à tout faire pour conserver leurs privilèges (le refus de beaucoup de riverains d'accepter les limitations de vitesse ou les contraintes d'une zone bleue en est un bon exemple), et la contestation légitime de décisions prises sans concertation véritable et augmentant les risques pour les piétons.

Ce passage assurait un service réel, puisqu’il était probablement l’un des plus fréquentés de la ville. La raison invoquée pour sa suppression : assurer une meilleure fluidité de la circulation. Pourtant, à l’évidence, ce n’est pas la traversée de piétons en ce lieu qui provoque l’engorgement du Rond-point de la Gare, alors que chacun peut constater que dans l’autre sens, les véhicules arrivent de l’Avenue de Villeroy largement au-dessus de la vitesse réglementaire de 50 km/h pour se retrouver ralentis ou bloqués 200m plus loin au rond-point. De toute façon, beaucoup de piétons, même avec béquilles, continuent à traverser à cet emplacement grâce à la compréhension des automobilistes. 

Mais, selon le Code de la Route, puisque le plus proche passage est à plus de 80m, (la norme est 50m) rien ne leur interdit de traverser là ! La municipalité a donc fait « une bourde », et nous nous réjouissons qu'elle l'ait en partie corrigée, mais elle n'en est pas pour autant quitte: les services techniques ont créé un nouveau passage, ils ont l'obligation d'abaisser les seuils de trottoirs pour les personnes en fauteuil roulant.

retour infos ADEMO