frise FCDE

FCDE

La Fédération pour les Circulations Douces en  Essonne lutte  pour la sécurité et le confort des déplacements  non motorisés  ( à pied, en fauteuil roulant, à vélo, à rollers)

logo de la FCDE -

Respectons-nous les uns les autres !

Accueil du site de la FCDE

Présentation de la FCDE

Statuts de la FCDE

La Charte de la FCDE

Liens utiles

 Associations adhérentes

Pages  adhérents

Recherche sur le site: cliquez ici

Mémento

Mémento technique de la FCDE en PDF

Actualités, débats, propositions 

Forum technique, définitions, documentations

1 Le Code de la rue et ses derniers développements 

2 Code de la route et

circulations douces

3 Code de la route et aménageurs

Législation sur les déplacements non motorisés, PDU, PLD

Déplacements des personnes à mobilité réduite et en fauteuil
Déplacements des piétons valides
Album des photos-chocs
Schéma Directeur des itinéraires et Charte des Circulations Douces du CG de l'Essonne  
Projets d'aménagements en Essonne

Voies Vertes en projet et réalisées en Essonne

Manifestations et balades 

Comptes rendus de réunions
Actions des associations locales adhérentes

1-Espace enfants: Sécurité, code, jeux, tests

 

2- pédagogie

Archives FCDE

 

retour vers l'espace enfants : sécurité, tests, jeux

Le charretier

Le petit ingénieur

La belette, le jeune rat, et le gros 4X4

 

 

Le charretier

 

C’est un homme important

Respectable

Très aimable

Avec les dames, galant

 

Bon père de famille,

Un exemple pour ses filles

Il fait la leçon

A ses garçons

C’est un modèle de moralité

Pour la société

« Ah nos jeunes manquent de civisme

Et de patriotisme »

 

Où qu’il aille,

Au travail.,

Faire ripaille

Chez ses copains,

Chercher son journal ou son pain,

Il prend son auto,

Un coupé turbo,

Ou une belle limousine.

 

Monsieur le Directeur d’usine,

Cet homme affable, cet homme poli,

Au volant est pris de folie.

Est-ce dans ses gênes ?

« Eh dégage, tu me gênes,

Je vais te faire ta fête.

Qu’est-ce qu’elle fabrique celle-là,

Avec sa poussette?

Tu attendras. »

 

Notre respecté PDG;

Véritablement enragé,

Se déchaîne,

Et enchaîne,

Tous les délits,

Toutes les folies.

 

Refus de priorité à ce piéton,

A ce cycliste une queue de poisson,

Il brûle les stops comme une bombe,

Au feu rouge, il passe en trombe,

Il rase l’éboueur,

Fonce sur le livreur.

 

« Je suis un bon conducteur, moi. »

Un jour viendra où il tuera...  

 

Le petit ingénieur

Enfant il montrait une passion

Pour les routes et leur construction.

Dans le square de son quartier

Sur la plage au bord de la mer

Il créait des réseaux routiers

Sous l’œil attendri de sa mère

 

Un bel après-midi d'automne

Son grand-père alla faire un somme

Il laissait l'inventif bambin

Sans surveillance dans le jardin

Jouant au petit ingénieur

Il concevait un échangeur

 

Armé d'une solide pelle

Il creusait routes et tunnels

Des giratoires et grands ronds-points

Qu'il reliait entre eux avec soin

Lissait la terre de son râteau

Vidait son seau dans les canaux

 

Le petit bâtisseur sans trêve

Construisait sa ville de rêve

Avec ses gares et sa mairie

Et son métro comme à Paris

Il traçait au cordeau des rues

Et de superbes avenues

 

Il y disposait ses voitures

Et ses autobus miniatures

Sa bouche faisait des bruits charmants

Grondements et vrombissements

Ronflements de moteurs vroum vroum

Chocs des accidents badaboum

 

Réveillé de sa méridienne

Par les aboiements de sa chienne

Le vieillard sortit comme un fou

Et culbuta dans un grand trou

Hélas! Il se brisa le cou

Et rendit l'âme sur le coup

 

Son admirable rejeton

N’a plus oublié les piétons

L'ingénieur des ponts et chaussées

Toute sa vie s'est efforcé

De rendre aux piétons de l'espace

Envahi par l’auto de masse.  

 

La belette, le jeune rat et le gros 4X4

 

Dans sa robe bien lissée,

Toute menue,

Le nez pointu

Dame belette d’un pas pressé,

 Suit son chemin le long d’un ru

Au poulailler va faire emplettes

 

Quand son œil rond comme un bouton

Aux aguets, aperçoit soudain

Sur le pont de branchages au-dessus de l’eau

Un jeune rat tout faraud

Faisant des bonds, des galipettes

« Place ! Place ! malappris ! hors de mon chemin

Vilain gamin

De mon terrier aux galinettes!

Je suis pressée car j’ai très faim

Sois galant avec les dames! »

 

Le jeune rat n’est pas docile

Libre, loin de son domicile

Il ne craint pas la vieille femme

La belette est très revêche

A cheval sur les principes et ses droits

Le rat se moque de la loi

 

Il la traite de pimbêche

Toujours grincheuse et rouspéteuse

La dispute dégénère, on passe aux coups

De griffes, de dents, comme des voyous !

Scène honteuse,

Scène hideuse

 

Le spectacle ne dura pas

Tout occupés à leur combat

Ils n’entendirent

 Ni ne virent

Un gros 4X4 Ford

Fonçant à cent sur eux

 

Il les mit d’accord

sous ses pneus

 

Piétons et cyclistes, cessez de vous disputer

La préséance sur les trottoirs, et dans les ruelles

Accordez-vous un respect mutuel

En bons voisins, en amis, en alliés

Pour ne pas être ensemble…écrabouillés.