frise FCDE

FCDE

La Fédération pour les Circulations Douces en  Essonne lutte  pour la sécurité et le confort des déplacements  non motorisés  ( à pied, en fauteuil roulant, à vélo, à rollers)

logo de la FCDE -

Respectons-nous les uns les autres !

Accueil du site de la FCDE

Présentation de la FCDE

Statuts de la FCDE

La Charte de la FCDE

Liens utiles

 Associations adhérentes

Pages  adhérents

Recherche sur le site: cliquez ici

Mémento

Mémento technique de la FCDE en PDF

Actualités, débats, propositions 

Forum technique, définitions, documentations

1 Le Code de la rue et ses derniers développements 

2 Code de la route et

circulations douces

3 Code de la route et aménageurs

Législation sur les déplacements non motorisés, PDU, PLD

Déplacements des personnes à mobilité réduite et en fauteuil
Déplacements des piétons valides
Album des photos-chocs
Schéma Directeur des itinéraires et Charte des Circulations Douces du CG de l'Essonne  
Projets d'aménagements en Essonne

Voies Vertes en projet et réalisées en Essonne

Manifestations et balades 

Comptes rendus de réunions
Actions des associations locales adhérentes

1-Espace enfants: Sécurité, code, jeux, tests

 

2- pédagogie

Archives FCDE

 

   retour vers comptes rendus de réunions

COMPTE  RENDU  DE  LA FCDE 

 rappel  : II va de soi, que ces comptes rendus FCDE, originellement à destination interne, ne prétendent pas être neutres: les centres d'intérêt et les points de vue de la FCDE apparaîtront nettement. Sur demande de nos interlocuteurs du Conseil Général  pour éviter de personnaliser le débat, les participants du Conseil Général ne seront pas nommés.

Compte rendu de la réunion du 11 mars à 14h30 au Domaine départemental de Montauger (Centre d'interprétation de la nature)

Rapporteur Claude Kolski, représentant l’ADEMO et la FCDE.

Aménagement d'une liaison entre la Gare de Mennecy et le Domaine départemental, intitulé sur les plans : 

RD 153, Piste cyclable en traversée des marais de la basse vallée de l'Essonne 

L'ingénieur du bureau d'études sous-traitant propose les solutions 2 et 3 restantes des 6 solutions proposées en juin.

La solution 2 prévoit une voie de circulation douce piétons-cyclistes dans le marais en pied de remblais (elle est appelée piste cyclable sur le projet, confusion typique). Il y aura des passerelles à remplacer ou à créer.

Les élus menneçois avaient proposé en juin une variante qui est présentée comme Solution 2 Variante : elle modifie le tracé sur un tiers environ en s’écartant de la D153 avant Mennecy Pneus et en pénétrant dans le marais lui-même par un sentier et une passerelle existante. Elle retrouve le cheminement en pied de remblais sur les deux-tiers restants, Il y a une petite partie du Marais à acquérir en plus. Du point de vue de la municipalité l’avantage de la variant est qu’on évite le conflit avec Mennecy Pneus.

La solution 3 dans sa version modifiée présentée dans le document technique daté de juillet 2003 et reçu par les participants en septembre, propose un cheminement piétonnier en pied de talus le long de la D153 et la réfection des trottoirs transformés en pistes cyclables unidirectionnelles. C’est ce dernier projet avec ou sans variante, que C. Kolski au nom de l’ADEMO et de la FCDE a soutenu par courrier en octobre : d’une part il permettrait aux menneçois d’aller en famille par un chemin vert plaisant au Centre d’Interprétation de la Nature à pied ou à vélo (le rallongement de parcours dans le cas de la variante étant négligeable sur une si courte distance). D’autre part, la transformation des trottoirs en bandes cyclables de 1m50 serait tout à fait satisfaisante puisque la route doit être refaite : les trottoirs s’affaissent à plusieurs endroits et la chaussée est toute déformée. Un bon fléchage permettrait de rabattre les piétons vers l’itinéraire de découverte dans le marais, Le projet parle de pistes cyclables unidirectionnelles, donc sur trottoirs avec les risques occasionnés, mais c’est un point technique qui sera étudié dans le cadre de l’élaboration de la charte technique du Conseil Général à laquelle la FCDE participera.

Mais comme en juin,  l’ingénieur du bureau d’études, appuyé par l’ingénieur pilotant les travaux a présenté la solution 3 uniquement sous ses aspects défavorables (coût, impact, délais d’acquisition, difficultés techniques, etc...) et donné l’impression que seule la solution 2 était réaliste. J’ai rappelé que le schéma directeur prévoyait que les itinéraires seraient accessibles à tous les types d’usagers et qu’il y avait l’obligation d’une continuité puisqu’une piste cyclable bi-directionnelle serait construite en parallèle à la côte du Montauger, et qu’on ne pouvait pas goudronner de pistes dans le marais. J’ai essayé de faire admettre que ces deux projets ne s’excluaient pas mais qu’ils étaient complémentaires. Malheureusement, l’orientation donnée par le présentateur à amené tous ceux qui ont participé aux débats à rejeter mes arguments et à dire que l’objectif n’était pas de se préoccuper des cyclistes « sportifs » mais de sécuriser l’accès au Montauger pour les familles menneçoises. Leur position a été renforcée par l’étude rapide par tronçons insistant sur les difficultés techniques et la suppression des parkings le long de l’Etang de la Patte d’Oie au moment justement où la municipalité voulait relancer l’activité pêche à Mennecy avec accès pour les personnes handicapées, grâce à des places réservées.

La situation s’est trouvée bloquée. Seule la solution 2 avec variante a été apparemment retenue.

C. Kolski

Commentaire de la FCDE: la voie de promenade dans le marais proposée par les élus et les techniciens présents nous paraît tout à fait utile. Mais en aucun cas elle ne peut être considérée comme un "itinéraire cyclable" en alternative à la D153 et répondre à l'obligation prévue par l'article 228-2 du code de l'environnement (ex article 20 de la loi sur l'air), contrairement à ce que permettrait la solution n°3.

 

haut de page