Retour vers la page d'accueil de la FCDE

RECHERCHE sur le site


BLOG, Actualités, débats, propositions


FORUM TECHNIQUE


LEGISLATION Code de la route, Loi handicap, PDU, PLD, Loi sur l'air, etc.


Schéma des  Circulations Douces et Charte du CG de l'Essonne


Aménagements et  Voies  Vertes en Essonne


Manifestations et Balades 


Espace enfants: sécurité, tests code, pédagogie


 

 

Retour Code de la Route et Circulations douces
Code de la Route : Obligations des automobilistes à l'égard des piétons et cyclistes

Tout automobiliste est par nécessité un piéton qui s'est mis au volant de sa voiture. Nous rappellerons ce que nous avons dit sur la page Code de la Route : comme automobiliste, par courtoisie et réalisme considérez que le piéton, même imprudent ou stupide a toujours raison. Rappelez-vous qu'en application de la loi Badinter, les assurances, pour indemniser le plus faible des usagers, partent du principe que c'est l'automobiliste qui amène l'objet dangereux  dans l'espace public.

Trop d'automobilistes oublient que leur voiture peut devenir une arme de mort quand ils s'irritent des comportements de piétons ou de cyclistes à qui ils veulent donner une "leçon". Frôler un piéton qui traverse hors d'un passage protégé, ou faire une queue de poisson à un cycliste qui n'utilise pas une piste cyclable n'a aucune valeur pédagogique mais est révélateur d'un comportement qui peut aboutir un jour à un homicide. De toute façon, bien souvent, le justicier de la route ignore le code.  

Article R413-17

I. - Les vitesses maximales autorisées par les dispositions du présent code, ainsi que celles plus réduites éventuellement prescrites par les autorités investies du pouvoir de police de la circulation, ne s'entendent que dans des conditions optimales de circulation : bonnes conditions atmosphériques, trafic fluide, véhicule en bon état.

II. - Elles ne dispensent en aucun cas le conducteur de rester constamment maître de sa vitesse et de régler cette dernière en fonction de l'état de la chaussée, des difficultés de la circulation et des obstacles prévisibles.

III. - Sa vitesse doit être réduite :
   1º Lors du croisement ou du dépassement de piétons ou de cyclistes isolés ou en groupe ;

Les modifications au Code de la route de 1998 pour améliorer la sécurité des cyclistes,  précisent bien leur droit de circuler dans des conditions correctes sur la plupart des routes. Cinq ans plus tard elles sont toujours ignorées par une majorité de conducteurs, bien protégés dans  leur carrosserie, qui voient les cyclistes, au mieux comme des inconscients suicidaires, au pire comme des gêneurs. Encore faut-il que les infrastructures ne mettent pas les conducteurs raisonnables dans la situation de ne pas pouvoir respecter le code de la route à la lettre!

La FCDE combat pour que le Code puisse être compris et appliqué par tous les usagers dans le respect mutuel. Les furieux, mais aussi les timorés sont particulièrement dangereux quand les situations sont ambiguës. 

Cela est malheureusement évident dans les exemples d'aménagements dangereux que nous avons relevés sur la page Code de la Route et Aménageurs .

Rappel de la signalisation au sol dans ses effets sur la circulation des automobiles et des cycles

Ligne continue

Infranchissable, dépassement et changement de voie interdits

remarque FCDE : Pour ralentir les automobiles beaucoup de décideurs et d'aménageurs y ont recours  systématiquement même là où elle n'est pas justifiée . Ce faisant ils mettent en danger les cyclistes. 

Ligne discontinue
trait 3m, intervalle 10m

Dépassement et changement de voie autorisés

ligne de dissuasio

Ligne de dissuasion
trait 3m, intervalle 1,33m

Sur des routes étroites ou sinueuses, la ligne de dissuasion remplace une ligne continue. Seul le dépassement de véhicules roulant très lentement est autorisé (tracteur agricole, voiturette, cycle..)

remarque FCDE : La ligne de dissuasion est de plus en plus souvent remplacée par la ligne continue en raison, paraît-il, de la fréquence des chocs frontaux qu'elle occasionne. A-t-on évalué l'incidence de cette généralisation de la ligne continue sur le nombre d'accidents où des cyclistes ont été percutés par des automobilistes arrivant derrière eux, ou se sont blessés "tout seuls" dans une manœuvre d'évitement?

ligne d'avertissement

Ligne d'avertissement
trait 3m, intervalle 1,33m

Annonce une ligne continue. Des flèches de rabattement avertissent le conducteur qu'il va rencontrer une ligne continue. Ces flèches sont au nombre de 3.
Il est possible de terminer un dépassement, mais pas d'entreprendre un dépassement.

remarque FCDE : Bien qu'ils n'aient théoriquement pas le droit d'amorcer un dépassement,  pour doubler des cyclistes, la plupart des automobilistes utilisent cette ligne d'avertissement comme s'il s'agissait d'une ligne de dissuasion, ce qui n'est pas particulièrement dangereux pour les cyclistes dépassés.

ligne mixte

Ligne mixte

Peut être franchie par le conducteur situé du côté de la ligne discontinue.

remarque FCDE : la ligne mixte serait une solution satisfaisante pour la sécurité des cyclistes dans une côte à bonne visibilité si la ligne discontinue était du côté de la montée. Le choix habituel est plutôt l'inverse, pour donner aux automobilistes la possibilité de doubler plus vite un autre véhicule.

ligne de rive

Ligne de rive
trait 3m, intervalle 3,50m

Sépare la chaussée de l'accotement, peut être franchie pour s'arrêter ou stationner.
Dans les sens uniques, la ligne de rive à gauche est continue.

remarque FCDE : Beaucoup de cyclistes affirment qu'ils se contenteraient modestement  de 50 cm de bordure goudronnée de l'autre côté de cette ligne de rive en zone rurale. Mais là où des bandes cyclables ou des pistes en site propre ne sont pas envisageables, la FCDE milite pour l'installation de bandes dérasées  multi-fonctionnelles de 1m,75 de large (voir Charte de la FCDE) qui présentent l'avantage d'être économiques, de permettre les déplacements des piétons et d'assurer une meilleure sécurité des cyclistes que de fausses bandes cyclables trop étroites. De plus elles peuvent  servir de bande d'arrêt d'urgence pour les automobiles.

Ligne de rive

 

Ligne de rive
trait 20m, intervalle 6m

Annonce l'approche d'une intersection.

Ligne discontinue à traits larges

Voies réservées à certains usagers (cycles, bus, véhicules lents) ou voies d'insertion (d'accélération), de décélération, de stockage (les traits de ces 3 dernières sont plus courts). 

remarque FCDE :Les pistes cyclables en site propre séparé sont délimitées par une ligne continue.

Ligne d'effet des signaux

Indique l'endroit précis où l'on doit s'arrêter et / ou céder le passage.
(feu, stop, cédez le passage)

remarque FCDE : Beaucoup de cyclistes, au lieu de rester juste avant le feu s'avancent jusqu'à la limite de rue. Ils risquent un retrait de leur permis de conduire leur voiture pour non-respect du feu rouge. Lire:  Désiré a affaire à la maréchaussée

Damiers dans les intersections

Délimite la traversée de la chaussée pour certaines catégories d'usagers (cycles, bus...) utilisant leurs voies spécifiques.

 

Aménagements dangereux par détournement de l'esprit du Code de la Route 
Ligne blanche non franchissable et ligne discontinue T3 pour dépassement de véhicules lents  Panneaux d'obligation et panneaux d'indication