FCDE

La Fédération pour les Circulations Douces en  Essonne lutte  pour la sécurité et le confort des déplacements  non motorisés  ( à pied, en fauteuil roulant, à vélo, à rollers)

Respectons-nous les uns les autres !

Accueil du site de la FCDE

Présentation de la FCDE

Statuts de la FCDE

La Charte de la FCDE

Liens utiles

 Associations adhérentes

Pages  adhérents

Recherche sur le site: cliquez ici

Mémento technique de la FCDE en PDF

Actualités, débats, propositions 

Forum technique, définitions, documentations

1 Le Code de la rue et ses derniers développements 

2 Code de la route et

circulations douces

3 Code de la route et aménageurs

Législation sur les déplacements non motorisés, PDU, PLD

Déplacements des personnes à mobilité réduite et en fauteuil
Déplacements des piétons valides
Album des photos-chocs
Le Schéma Directeur Départemental des Circulations Douces du Conseil Général  
Projets d'aménagements en Essonne

Voies Vertes en projet et réalisées en Essonne

Manifestations et balades 

Comptes rendus de réunions
Actions des associations locales adhérentes

1-Espace enfants: Sécurité, code, jeux, tests

 

2- pédagogie

Archives FCDE

 

vers autres documents du colloque

Brigitte Baroud 

Sensibilisation et formation des techniciens à la mise en œuvre des bonnes pratiques

Document présenté le 12 décembre 2008 au Colloque organisé par la FCDE et l'APF à destination des élus et des services techniques de l'Essonne. Il avait pour thème  les problèmes d'accessibilité à la voirie que rencontrent partout les personnes handicapées, et les moyens d'appliquer la loi handicap de 2005. 

Explications de la FCDE : Ce document a été transformé en html à partir d'une présentation PowerPoint pour les aveugles  disposant d'une machine à lire. Ils obtiendront en plus une descriptions des images qui l'illustrent.

Le fond noir devrait permettre aux malvoyants d'y avoir aussi accès. Faites-nous savoir si vous y trouvez un avantage par rapport aux présentations en PDF, agrandissables elles aussi.

Diapo 1

 

Sensibilisation et formation des techniciens à la mise en œuvre des bonnes pratiques

 

Brigitte Baroud (Conseil général des Hauts de Seine)

 

 


diapo 2

Introduction

Le Département des Hauts-de-Seine possède deux spécificités:

La maîtrise totale de l’aménagement des trottoirs sur voirie départementale.

En effet le Département possède la compétence pour intervenir

sur l’accessibilité des cheminements (trottoirs et traversées de chaussées)

sur l’accessibilité des points d’arrêt bus

Au sein du pôle Aménagement du Territoire, la Direction des Infrastructures de Transports est dotée d’une Unité dont l’une des missions est la mise en œuvre, l’évaluation et le suivi de la politique départementale en matière d’accessibilité de la voirie


diapo 3

Introduction

 

Dans ce contexte, la sensibilisation et la formation des techniciens s’effectuent autour de 4 axes :

l’information: à travers la publication d’un guide d’aménagement de la voirie publique en faveur des personnes à mobilité réduite (en ligne sur internet)

la connaissance du réseau: mise en place dans le cadre du SIG (système d’information géographique) d’un outil de gestion de l’accessibilité des traversées de chaussée

l’analyse critique des projets d’aménagement: préconisations a priori en matière d’accessibilité à chaque phase d’étude de chaque projet d’aménagement de voirie

le contrôle: contrôle interne a posteriori du respect des normes d’accessibilité à l’occasion de la réalisation des travaux

 


diapo 4

1. L’information

Le Département publie et met à jour un guide de bonnes pratiques pour l’aménagement de la voirie à l’usage des concepteurs (ingénieurs et techniciens territoriaux mais aussi BE privés), téléchargeable sur le site Hauts-de-Seine.net

couverture du guide d'aménagement de la voirie publique en faveur des PMR du CG92

         cliquez sur l'image pour l'agrandir

 

Tous les aspects touchant à l’accessibilité sont traités:

- Dimensionnement des trottoirs

- Caractérisation des pentes et dévers

- Ressauts et traversées de chaussées

- Feux de signalisation

- Équipements/mobilier urbain

- Stationnement

(Note FCDE : le lien est donné à la page Liens utiles  du site de la FCDE)


diapo 5

1. L’information

L’accent a été porté sur la forme du document dans l’objectif de le rendre le plus clair et didactique possible, par exemple, en utilisant des codes couleur permettant de bien différencier

- les prescriptions réglementaires à caractère obligatoire (n jaune) 

- les recommandations ou aménagements conseillés (n vert)

- les aménagements déconseillés ou à proscrire (n rouge)

    

cliquez sur  l'image ci-dessus

(Note FCDE : voici le texte tel qu'il apparaît sur la page tirée du Guide du CG des Hauts-de-Seine reproduite ci-dessus) 

Les principes d’aménagement, CHAPITRE 1 : LES CHEMINEMENTS

Les cheminements doivent être de plain-pied, toutefois lorsqu’un dévers est nécessaire, il doit être inférieur ou égal à 2 % car au-delà de ce seuil il peut entraîner le déport vers le caniveau d'une poussette ou d'un fauteuil roulant, ainsi que des difficultés de cheminement pour les personnes circulant avec une canne.

Dans le cas d'une pente de 4 % le dévers devra être imperceptible car l'effet cumulé de la pente et du dévers peut rendre le cheminement impraticable.

En dehors de passages particuliers, il est souhaitable que le dévers appliqué aux cheminements courants ne dépasse pas 1% pour un meilleur confort (fascicule de documentation AFNOR P98-350).

(Note FCDE : En bas de page il y a  deux dessins avec cotes rappelant les recommandations de largeur et de dévers du Certu à gauche,  de l'AFNOR à droite.  On notera que c'est parce que trop d'aménageurs ne les respectaient pas qu'elles sont maintenant devenues des obligations inscrites dans la loi handicap de 2005.)  

 


diapo 6

1. L’information

Des schémas et des photos explicites

(Note FCDE : Cette page sur les Obstacles  avec une photo et 3 dessins montre clairement les problèmes posés par des seuils trop hauts.)


Diapo 7

2. La connaissance du réseau

Le SIG constitue un puissant outil de gestion de l’accessibilité des traversées de chaussées

L’état d’accessibilité de plus de 5000 passages piétons situés sur RD a été recensé et intégré au SIG.

traversée totalement accessible 

Ainsi chaque passage piéton est répertorié, géoréférencé, et fait l’objet d’une représentation graphique permettant de visualiser son état d’accessibilité: 

n   traversée accessible (vert)

traversée partiellement accessible (jaune)

n

traversée inaccessible (noir)

(Note FCDE : deux cartes portant des pastilles dans ces trois couleurs permettent de voir du premier coup d'œil les lieux à traiter)

cliquez sur l'image

 

 

 


diapo 8

2. La connaissance du réseau 

Cet outil permet d’effectuer une programmation pluriannuelle cohérente, tant technique que financière, des travaux à réaliser sur le réseau

 


diapo 9

2. La connaissance du réseau 

Chaque passage est visualisable dans le SIG avec son état d’accessibilité et est identifié par sa «fiche d’identité», dans laquelle figure le détail de tous les éléments qui le caractérisent

- son nom (code unique de référence)

- sa localisation (adresse postale)

- sa photo

- son état d’accessibilité géométrique (ressauts)

- son état d’accessibilité sensorielle (bandes d’éveil)

- l’historique des derniers travaux effectués

(Note FCDE : Une capture d'écran montre la fiche signalétique d'un passage piétons sélectionné, avec toutes les informations le concernant)


diapo 10

3. L'analyse critique des projets d'aménagement

 

La démarche qualité mise en place au sein du Pôle Aménagement du Territoire comporte une procédure spécifique d’instruction interne de toutes les études d’aménagement de voirie.

L’instruction interne contraint les services auteurs d’une étude d’aménagement de voirie à la transmettre pour avis dans un délai d’un mois à l’ensemble des autres services internes concernés.


diapo 11

3. L'analyse critique des projets d'aménagement

Cette procédure permet à l’Unité en charge de la mise en œuvre de la politique départementale en matière d’accessibilité de la voirie

- d’avoir la connaissance de l’ensemble des études menées,

- de veiller à ce que la réglementation soit bien respectée,

- et d’émettre si nécessaire des préconisations a priori en matière d’accessibilité à chaque phase d’étude de chaque projet d’aménagement de voirie.

Cela permet d’agir directement au niveau des études opérationnelles de façon à prévenir tout écart éventuel d’exécution.

Exemple: il est maintenant demandé que les plans de nivellement fassent apparaître un ressaut d’1cm au maximum pour tenir compte des tolérances d’exécution des entreprises (plus ou moins 1cm) et que ces dispositions soient reprises dans les CCTP de travaux.


diapo 12

4. Le contrôle

La réalisation de contrôles après réalisation des travaux s’est avérée indispensable dès lors que l’outil de gestion des traversées a été mis en place dans le SIG.

En effet, un tel outil ne peut être utilisable que s’il est régulièrement mis à jour et que les données qui s’y trouvent sont fiables, la capitalisation des travaux effectués est donc essentielle à l’enrichissement du SIG

Avant d’intégrer ces informations dans le SIG, les données font l’objet de contrôles annuels systématiques sur le terrain, réalisés en interne par l’Unité en charge de l’accessibilité.

Ces contrôles permettent la sensibilisation des unités responsables des travaux grâce à un retour d’expérience qui peut mettre en avant les non-conformités d’exécution, mais aussi les bonnes pratiques…


diapo 13

Sensibilisation et formation des techniciens à la mise en œuvre des bonnes pratiques

 

Merci de votre attention