frise FCDE

FCDE

La Fédération pour les Circulations Douces en  Essonne lutte  pour la sécurité et le confort des déplacements  non motorisés  ( à pied, en fauteuil roulant, à vélo, à rollers)

logo de la FCDE -

Respectons-nous les uns les autres !

Accueil du site de la FCDE

Présentation de la FCDE

Statuts de la FCDE

La Charte de la FCDE

Liens utiles

 Associations adhérentes

Pages  adhérents

Recherche sur le site: cliquez ici

Mémento

Mémento technique de la FCDE en PDF

Actualités, débats, propositions 

Forum technique, définitions, documentations

1 Le Code de la rue et ses derniers développements 

2 Code de la route et

circulations douces

3 Code de la route et aménageurs

Législation sur les déplacements non motorisés, PDU, PLD

Déplacements des personnes à mobilité réduite et en fauteuil
Déplacements des piétons valides
Album des photos-chocs
Schéma Directeur des itinéraires et Charte des Circulations Douces du CG de l'Essonne  
Projets d'aménagements en Essonne

Voies Vertes en projet et réalisées en Essonne

Manifestations et balades 

Comptes rendus de réunions
Actions des associations locales adhérentes

1-Espace enfants: Sécurité, code, jeux, tests

 

2- pédagogie

Archives FCDE

 

Balade des marais : adaptation de la balade du 17 octobre 2004  retour

Feuille de route pour une boucle dans les marais de l'Essonne de 15 km. 

(Ballancourt, Vert-le-Petit, le Misery, Fontenay-le-Vicomte) 

 De la gare de Ballancourt, on suit la D174 (rue de l'Essonne) une rue qui longe la voie ferrée côté Essonne (mais les bords de l'Essonne ne sont pas accessibles en raison des maisons) sur 800m jusqu'à l'intersection avec la D17 juste en dessous du passage à niveau. On suit la D17 direction Itteville,  sur 300m. A droite le GR 11C est indiqué par une chicane. Il pénètre dans le marais en suivant une langue de terre. 5km de sentier (marais d'Itteville et du Misery). Le chemin y est très étroit et les cyclistes pour y être tolérés doivent s'y montrer respectueux des piétons et descendre de leur machine et céder le passage s'ils risquent d'être gênants.

On remonte le long du mur d'enceinte de château d'Echarcon puis on passe devant le château, construit dans le style du Trianon au 19ème siècle par la famille Darblay, puis on redescend vers l'Essonne. Il ne faut pas tourner à gauche avant les ponts (c'est l'itinéraire qui permet d'aller vers le Domaine du Montauger et Corbeil). Nous suivons la route menant en bas du parc de Villeroy. 

Nous traversons l'Essonne et passons devant "les paillottes de Mennecy", par allusion aux paillottes corses dont le Préfet Bonnet, lassé de la lenteur de la justice avait décidé de se débarrasser en 1999 en envoyant un commando de gendarmes incendier le restaurant "Chez Francis". Ici, vous pouvez voir des cabanes de pêcheurs qu'un propriétaire abusif a construites en toute illégalité dans une zone ENS (Espace naturel sensible hyper-protégé et bien sûr inconstructible). Il a été poursuivi en justice à peu près à la même époque, et condamné il y a deux ans à démolir ses constructions et à remettre tout dans l'état initial : il a apporté des tonnes de gravats pour remblayer sa propriété. Mais, il ne tient pas compte des décisions de justice et continue à jouer au castor, et gratte, rogne, comble. Il a créé une société de pêche en vendant cher des parts de pêche à de paisibles pêcheurs qui maintenant bien sûr le soutiennent. 

On franchit le saut de loup de l'entrée du parc de Villeroy et on suit l'allée menant aux anciens communs (l'Orangerie). (Les cyclistes qui voudraient passer par le Parc doivent pousser leur vélo à la main sauf dans l'allée de desserte de l'Orangerie. Ils ont la solution de remonter le long du Parc et de prendre la piste cyclable en direction de Fontenay le Vicomte). 

Sur la droite il ne reste que les fondations du château qui a été démantelé à la fin du 18ème siècle pour fournir des pierres de construction pour un projet de canal reliant la Seine à la Loire en passant dans le lit de l'Essonne. Elles auraient finalement été utilisées pour construire les moulins et les papeteries des Darblay à Corbeil. En remontant vers la piscine on passe dans l'Allée des Séquoias. Ce serait la plus grande allées de séquoias d'Europe (750m de long) plantés en 1890 (ils avaient déjà 20 ans). Elle prolonge visuellement le Parc d'Echarcon qui appartenait aussi à la famille Darblay. 

On sort du parc à hauteur de la passerelle et on suit la N191 sur 100m le long de la piste cyclable vers la droite en direction de Fontenay-le-Vicomte. On prend la petite route à droite et on descend vers le lotissement du Court Fétu et on descend vers la voie ferrée. Attention, danger: on traverse la voie ferrée par un passage pour piétons. Juste en face on trouve l'entrée de la zone aménagée du  marais de Fontenay. On suit le chemin sur 3 km. Après la sortie sur la gauche on s'engage sur un chemin de petite randonnée qui mène à Ballancourt et la Gare pour le retour.

Cette balade peut se faire à vélo. En cas de mauvais temps les cyclistes ont intérêt à hauteur de Vert-le-Petit de ne pas s'engager dans les sentiers qui longent le marais mais à prendre les petites routes fléchées à mi-pente qui permettent d'éviter les zones boueuses.