frise FCDE

FCDE

La Fédération pour les Circulations Douces en  Essonne lutte  pour la sécurité et le confort des déplacements  non motorisés  ( à pied, en fauteuil roulant, à vélo, à rollers)

logo de la FCDE -

Respectons-nous les uns les autres !

Accueil

Présentation de la FCDE

Statuts de la

FCDE

La Charte de

la FCDE

Liens

utiles

Associations adhérentes

Pages  adhérents

RECHERCHE sur le site


BLOG

Actualités, débats, propositions 


FORUM TECHNIQUE


1-Code de la route et circulations douces


2-Code de la route et aménageurs


LEGISLATION  déplacements  Loi handicap, PDU, PLD, Loi sur l'air, etc.


Déplacements des piétons valides  et handicapés


Déplacements des cyclistes


Schéma des des Circulations Douces et Charte du CG de l'Essonne


Aménagements et  Voies  Vertes en Essonne


Manifestations et Balades 


1-Espace enfants:

Sécurité, code, jeux, tests

2- pédagogie


L'Atelier accessibilité à la voirie de Mennecy  est créé

mis en ligne 13 mars 2009

 En décembre 2008 un Colloque s'est tenu à Evry à l'intention des maires et présidents des communautés et des services techniques sur l'application de la loi Handicap, et surtout sur le PAVE (Plan local d'accessibilité à la voirie et aux espaces publics) qui devra être déposé par les services communautaires avant le 23 décembre 2009. 

Notre association a pris une part active dans l'organisation par la FCDE  (la Fédération pour les circulations douces en Essonne) de ce colloque, en partenariat avec l'APF (association des paralysés de France). Plus de cent personnes, techniciens et élus y avait participé.

Lors de deux réunions fin janvier et 16 février avec M. Xavier Dugoin, Maire de Mennecy, la PCVE lui a exprimé notre inquiétude de constater que la ville n'avait semble-t-il pas pris en compte la complexité et le temps nécessaire à faire son diagnostic. Car, s'il est vrai que c'est la CCVE qui devra déposer le PAVE avant le 21 décembre 2009, elle n'aura à financer que la voirie pour laquelle elle a la compétence, ce qui est négligeable à Mennecy.

Il est donc essentiel qu'un état des lieux soit fait rapidement pour que la municipalité ne se trouve pas brusquement mise dans une obligation de fournir au pied levé un projet de mise en accessibilité pour la voirie la concernant. L'expérience malheureuse du PLD du Val d'Essonne, qui comporte beaucoup d'incohérences que nous avons dénoncées dans nos réserves, doit nous mettre en alerte. Le recours à des cabinets d'audit qui ne connaissent pas les lieux est extrêmement coûteux et les projets proposés sont souvent peu exploitables, avec pour conséquence néfaste que pour  franchir des dates butoirs les communes risquent de se retrouver liées par de beaux documents peu convaincants.

Pour ce qui concerne la mise en accessibilité, il nous est apparu qu'associer à cet état des lieux la population aussi bien valide qu'en situation de handicap, c'était assurer à la fois une prise en compte par tous, des obstacles à l'objectif légal à atteindre, et une mobilisation "citoyenne", où le bien commun primera sur les égoïsmes et intérêts individuels.

Nous avons donc obtenu de M. le Maire son accord pour que dans le cadre du CLE (Comité local de l'Environnement) constitué pour une moitié d'élus et pour l'autre de représentants d'associations s'impliquant dans l'environnement, un Atelier accessibilité à la voirie soit constitué.

Il s'est réuni pour la première fois jeudi 12 mars.

Il a discuté sur les techniques de relevés, sur un projet de fiche de relevés à remettre à chaque équipe d'enquêteurs, sur le découpage éventuel de la ville en secteurs ou en itinéraires.

Les moyens techniques proposés par l'association et la ville ont été évoqués : niveaux à bulle, équerres, mètre-ruban ordinaires, inclinomètres artisanaux, etc.

Toutes les mesures s'appuieront sur les cartes de la ville et des réseaux, et photos aériennes mise à disposition par la ville. Chaque point noté, avec photo si besoin, sera intégré dans une base de données Access, par les soins de notre association pour pouvoir être intégré à un système informatique géographique (SIG).

Selon le nombre d'équipes et le temps qu'elles pourront consacrer à ces relevés, on peut espérer avoir terminé à la fin mai.

Le CLE se propose d'organiser des journées voire des week-ends d'accessibilité au printemps, où dans une mobilisation unitaire autour d'un objectif commun, les participants pourront dans un travail d'équipe apporter une contribution au bien commun au delà des clivages politiques ou autres.

La municipalité pourra alors gérer les données collectées, les reprendre et les modifier avec ses outils professionnels, et envoyer une ébauche de projet à la Commission Intercommunale d'accessibilité à la voirie et aux espaces publics (CIAVEP, ou CIAV), commission consultative seule habilitée par la loi à présenter à la CCVE des propositions et à faire des observations pour l'établissement du PAVE (Plan d'accessibilité à la voirie et aux espaces publics).

Notre association fait partie de cette commission intercommunale d'accessibilité à la voirie que trop de gens malheureusement confondent avec la Commission d'accessibilité au cadre bâti qui ne s'occupe pas de voirie mais des permis de construire ou des autorisations d'ouverture d'ERP (Etablissements recevant du public).

Le PAVE (Plan d'accès à la voirie et aux espaces publics) sera ensuite déposé à la  Préfecture par la CCVE dont le rôle est en effet de coordonner le travail de toutes les communes du Val d'Essonne.

Claude Kolski, Président de Piétons et Cyclistes du Val d'Essonne

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°