frise FCDE

FCDE

La Fédération pour les Circulations Douces en  Essonne lutte  pour la sécurité et le confort des déplacements  non motorisés  ( à pied, en fauteuil roulant, à vélo, à rollers)

logo de la FCDE -

Respectons-nous les uns les autres !

Accueil

Présentation de la FCDE

Statuts de la

FCDE

La Charte de

la FCDE

Liens

utiles

Associations adhérentes

Pages  adhérents

RECHERCHE sur le site


BLOG

Actualités, débats, propositions 


FORUM TECHNIQUE


1-Code de la route et circulations douces


2-Code de la route et aménageurs


LEGISLATION  déplacements  Loi handicap, PDU, PLD, Loi sur l'air, etc.


Déplacements des piétons valides  et handicapés


Déplacements des cyclistes


Schéma des des Circulations Douces et Charte du CG de l'Essonne


Aménagements et  Voies  Vertes en Essonne


Manifestations et Balades 


1-Espace enfants:

Sécurité, code, jeux, tests

2- pédagogie


retour Infos ADEMUB

 

 

Plan local des déplacements (PLD) du Val d’Orge

Approbation par le conseil communautaire du 14 décembre 2005

En sa séance du mercredi 14 décembre 2005, le conseil communautaire de la communauté d’agglomération du Val d’Orge a approuvé à l’unanimité la version définitive de son PLD.

L’élaboration de ce document a demandé 4 ans de travail (2001-2005).

Après validation du projet et son approbation par le conseil communautaire du 9 février 2005, s’est déroulée l’enquête publique qui a duré un mois et demi (juin-juillet 2005).

Le commissaire enquêteur a remis son rapport et ses conclusions le 26 septembre 2005. Celui-ci a, dans ses conclusions, émis un avis favorable avec 3 réserves portant sur :

1- la nécessite de mettre en place une structure, dotée de pouvoirs importants, qui aura pour mission la mise en œuvre du PLD, avec les partenaires externes et concertation avec les associations ;

2 - la nécessité de procéder à une refonte complète du réseau actuel de bus, en concertation avec les usagers et les organisations de transports ;

3- les itinéraires cyclables, dont on aura corrigé les erreurs, devront être définis, de même que les types d’aménagement retenus, avec les communes en concertation avec les associations concernées, en respectant 3 grands principes :

- a. un itinéraire cyclable doit être utilisé ; il doit donc répondre à de réels besoins, tant en ville que pour relier les communes entre elles ;

- b. un itinéraire cyclable doit être entretenu ; les conditions de son entretien doivent donc être définies avant sa réalisation ;

- c. les cyclistes doivent être séparés des piétons ; les trottoirs doivent être réservés aux piétons et aménagés à l’intention des personnes à mobilité réduite.

Sur ce dernier point, le commissaire-enquêteur nous a largement suivis dans les réserves que nous avions nous-mêmes formulées lors de l’enquête.

Le commissaire enquêteur a également demandé à l’Agglo d’organiser, dans chaque commune, une réunion publique pour présenter le PLD avant sa mise en vigueur en expliquant les modifications du projet qui ont été décidées à la suite de l’enquête publique.

Les 3 réserves ont été acceptées par l’Agglo du Val d’Orge.

En réponse à la première, l’Agglo s’engage à assurer la poursuite du travail du comité local qui assurera le rôle de comité de suivi pendant toute la période de mise en œuvre (3 à 5 ans)

En ce qui concerne la restructuration du réseau de bus, le rapporteur (M. Cholley, vice-président de l’Agglo) annonce un accord total avec cette réserve, mais il fait remarquer que l’Agglo n’ a pas les prérogatives qui lui permettraient de prendre cette initiative, mais que pour y parvenir, cette réserve du commissaire enquêteur donnera plus de poids à l’Agglo dans ses démarches auprès du STIF, autorité organisatrice des transports en Ile-de-France. L’Agglo souhaite obtenir une délégation de compétence pour restructurer son réseau de bus. Mais il faudra partager la réflexion avec les collectivités voisines, car les lignes structurantes ne se trouvent pas entièrement sur le territoire communautaire.

Accord également avec la réserve sur les itinéraires cyclables qui seront réalisés à l’issue d’une étroite concertation avec tous les partenaires concernés. C’est d’ailleurs la condition sine qua non pour obtenir des subventions auprès du STIF, du conseil régional, du conseil général…

Approbation du PLD est faite à l’unanimité des présents.

Cette dernière version, désormais officielle, sera accessible sur le site de l’Agglo (www.agglo-valdorge.fr).

Reste maintenant la mise en œuvre…et c’est là que va commencer le plus gros boulot pour les associations, notamment pour la FCDE, qui va devoir être très attentive, entre autres, à la définition la plus satisfaisante des itinéraires cyclables du réseau communautaire et, dans la réalisation concrète sur le terrain, au respect des principes qui sous-tendent notre action. Dans ce but, nous avons déjà largement diffusé notre Mémento.

Claude ROMEC