frise FCDE

FCDE

La Fédération pour les Circulations Douces en  Essonne lutte  pour la sécurité et le confort des déplacements  non motorisés  ( à pied, en fauteuil roulant, à vélo, à rollers)

logo de la FCDE -

Respectons-nous les uns les autres !

Accueil

Présentation de la FCDE

Statuts de la

FCDE

La Charte de

la FCDE

Liens

utiles

Associations adhérentes

Pages  adhérents

RECHERCHE sur le site


BLOG

Actualités, débats, propositions 


FORUM TECHNIQUE


1-Code de la route et circulations douces


2-Code de la route et aménageurs


LEGISLATION  déplacements  Loi handicap, PDU, PLD, Loi sur l'air, etc.


Déplacements des piétons valides  et handicapés


Déplacements des cyclistes


Schéma des des Circulations Douces et Charte du CG de l'Essonne


Aménagements et  Voies  Vertes en Essonne


Manifestations et Balades 


1-Espace enfants:

Sécurité, code, jeux, tests

2- pédagogie


vers autres documents du colloque

 

LES ZONES DE RENCONTRE par Maryvonne Noël 

Vous pouvez lire ci-dessous la présentation faite au Colloque APF-FCDE du 12 décembre par Maryvonne Noël, de la FCDE . Elle fait ressortir les possibilités ouvertes par la création de la zone de rencontre pour assurer l'accessibilité à tous et la sécurité des piétons et cyclistes dans les villes et bourgades de l'Essonne.

Nous souhaitons rendre accessible à tous l'information sur l'accessibilité à la voirie.  Nous avons donc transformé la présentation PowerPoint  pour la transformer en un document  HTML pour nos lecteurs malvoyants (les photos dans quelques jours seront agrandissables). 

La colonne de gauche donne le texte de chaque diapositive, et la description des illustrations quand il y en a. 

Si vous êtes aveugle ou amblyope, et que vous utilisez une machine de lecture, faites-nous savoir si ces transformations des documents vous aident et si ces colonnes sont bien distinguées par votre machine.

Nous sommes à l'écoute de vos conseils et observations.

 

diapo 1

Des propositions pour rendre la voirie accessible à tous.

Table ronde

Les zones de rencontre : une réponse nouvelle

Maryvonne Noël (FCDE)

( note : Présentation du panneau  carré bleu Zone de rencontre. Espace avec perspective créée par la  superposition d'éléments de plus en plus haus et petits. Au 1er plan, à droite un panneau "vitesse limitée à 20 à l'heure", à gauche un  piéton traversant l'espace de gauche à droite. Au 2ème plan plus haut un cycliste roulant de droite à gauche. Au 3ème plan encore plus haut et plus petit, une voiture de face.)

 

diapo 2

Issu du groupe de travail participatif « code de la rue », le décret du 30 juillet 2008 modifie le Code de la Route en donnant une meilleure place aux modes alternatifs en ville

Il élargit la panoplie des zones de circulation apaisée,

Il apporte un nouvel outil pour l’accessibilité de la voirie : la zone de rencontre

diapo 3

Depuis 1972, on connaissait les aires piétonnes

- La circulation des véhicules motorisés y est dorénavant beaucoup plus contrainte,

- ce qui en limite drastiquement l’emploi et les réserve aux zones où les piétons sont en nombre

 

 

 

 

Leur usage reste anecdotique en Essonne

 

diapo 4

Les zones 30 ne sont pas en elles-mêmes accessibles

 

- Les piétons sont interdits sur la chaussée, alors que les trottoirs sont parfois impraticables et inaccessibles

 Les zones 30 paraissent surtout contraignantes pour l’automobile

 elles sont souvent confondues avec les sections de routes dangereuses où la vitesse est limitée à 30 km/h

 

Note : Photos 1 et 2,  les 2 panneaux d'entrée et de sortie de la zone 30. La photo 3 montre  une rue en zone 30 encombrés des deux côtés par des voitures en stationnement

 

diapo 5

La zone de rencontre

complète la panoplie des zones de circulation apaisées, comme en Suisse et en Belgique

- Les piétons sont prioritaires sur toute l’emprise de voirie.

- La circulation motorisée est limitée à 20 km/h

- La circulation des cyclistes dans tous les sens est la règle générale, sauf cas particuliers

- Le stationnement doit laisser libre un cheminement accessible

diapo 6

Prise en compte des personnes handicapées

- La partie roulable de l’emprise assure aisément le passage des fauteuils

- Les malvoyants nécessitent un dispositif de guidage longitudinal et des bandes d’éveil de vigilance aux sorties de zone

diapo 7

De telles zones existent déjà de facto en Essonne

 

Allée du Chemin Vert à Epinay sur Orge

 

 

 

 

  Rue Saint-Spire à Corbeil-Essonnes

 

 

 

Note: 2 photos  montrant des rues sans trottoirs avec ou sans cheminement. Rue St Spire à Corbeil on voit des piétons marchant sur la chaussée

 diapo 8

Elles ont vocation à prendre officiellement ce nouveau statut légal de zone de rencontre

De telles zones existent déjà de facto en Essonne

Allée du Plateau à Juvisy-sur-Orge

 

Si l’accessibilité des fauteuils est acquise d’emblée, celle des malvoyants doit être assurée

 

Rue Pierre Curie à Morsang-sur-Orge

 

Note : Deux  photos montrent des rues dont même la signalétique font penser à des zones de rencontre : priorité aux piétons, limitation à 20 km/h. L'allée du Plateau n'a plus de trottoirs et peu de repères, la rue Pierre Curie a gardé ses vieux trottoirs mais ils sont étroits et encombrés par des poteaux électriques.

diapo 9

Repérage des non et malvoyants :

léger relief, contrastes de couleur et de sonorité

Les plots et potelets sont agressifs pour les non et malvoyants :

- leur hauteurs et largeurs doivent être conformes (1,20 pour les potelets); ils doivent contraster avec la couleur du sol.

- Le caniveau ou une bordure préexistante, complétés par des grilles d’écoulement en contraste de sonorité constituent un bon guidage

- Un bourrelet, une bande rugueuse ou une série de petits plots en très léger relief peuvent être une bonne solution

Les emplacements de stationnement ne doivent pas rompre le guidage longitudinal

Note: Une rue avec d'un côté un cheminement délimité par des potelets plutôt bas. Une voiture en stationnement dans un renfoncement. De l'autre côté des pavés en légère saillie délimitent un cheminement en partage avec la circulation automobile

diapo

La planification des zones de rencontre peut s’intégrer dans une hiérarchisation des voiries

 

 Note : Une carte montre le principe de hiérarchisation de la voirie afin de permettre la généralisation des zones 30 en dehors des axes principaux structurants.

diapo 11

Étude d’une zone de rencontre

Une zone de rencontre peut être :

- un maillage de rues, une esplanade, une placette, un tronçon de rue, etc.

- Les points d’entrée doivent être déterminés soigneusement. 

- En limiter le nombre diminue le coût de l’opération.

Proposition de périmètre à l’étude

à Morsang-sur-Orge

Note : La carte montre les entrées et sorties actuelles d'un périmètre qui pourrait devenir une  zone de rencontre.  Il pourra être utile d'en fermer quelques-unes à la circulation automobile, mais franchissables par les piétons (y compris usagers de fauteuils roulants) et cyclistes. 

diapo 12

Les panneaux réglementaires doivent être implantés aux entrées et aux sorties de zones

Leurs taille, orientation et implantation doivent être soignées pour assurer leur parfaite visibilité,

Des panonceaux peuvent éventuellement les compléter,

Une bonne information du public et des riverains s’impose.

Note :  Photos du panneau d'entrée B52 et de sortie B53 selon l'arrêté du 7 novembre 2008

diapo 13

Autres signalisations de sortie de zone de rencontre

Lorsqu’on entre dans un nouveau type de zone, le panneau B 53 est remplacé par le panneau d’entrée dans la nouvelle zone

 

Note: 

Les panneaux présentés illustrent ces situations : 

1- panneau aire piétonne (panneau carré fond bleu, un piéton et une petite fille de face) : sortie de la zone de rencontre, entrée dans l'aire piétonne

2- panneau zone 30 (panneau rectangulaire bordée de rouge, 30 dans un cercle rouge) : sortie de zone de rencontre entrée dans une zone 30, les piétons doivent circuler sur leurs espaces réservés , trottoirs ou cheminements délimités.

3- panneau sortie d'agglomération avec nom de la ville barré : La zone de rencontre arrive directement sur une voie de statut

diapo 14

Les entrées doivent être aménagées pour obtenir le changement attendu de comportement des automobilistes et des piétons

Le passage des véhicules d’urgence doit être assuré

Les sens uniques peuvent être maintenus

Les cyclistes sont admis dans tous les sens de circulation

Les bus et autocars peuvent éventuellement y transiter

diapo 15

Il faut éviter de multiplier les obstacles

Les potelets sont un danger potentiel pour les malvoyants

- Ils doivent dépasser 1,20 m de haut et contraster avec la couleur du sol

- Ils délimitent une bande de cheminement où les piétons se sentent cantonnés

=> ils vaut mieux les éliminer ou les remplacer par une bordure arasée à 4 cm maximum

Note : La photo montre une rue à sens unique.  Des piétons marchent vers la gare de Juvisy sur les trottoirs abaissés bordés de potelets,  et certains marchent sur la chaussée.

diapo 16

La nouveauté des zones de rencontre nécessite une communication de qualité

Un tel essai n’est ni séduisant ni efficace

Note : Description de la photo. Pour annoncer la création d'une aire piétonne, un léger rétrécissement a réalisé par la pose de blocs en plastique et d'un panneau.

Si l'on fait de même pour les aires de rencontre, la modestie d'un tel l'équipement a peu de chances d'amener la population à comprendre que c'est une révolution des comportements qui est attendue de leur  mise en place.

 

diapo 17

Parce qu’elle est frontière entre ville et campagne, l’Essonne se prête à la multiplication des zones de rencontre

 

 

Dans les zones résidentielles peu denses 

Il s’agira souvent d’officialiser un état de fait et de légaliser des pratiques

 

Note : 2 photos. 

La première montre un espace ouvert, en fait une rue large sans trottoir dans un quartier résidentiel. Deux mères de famille avec poussettes et des enfants se sont arrêtés pour saluer une personne au volant de sa voiture dont la vitre est ouverte. Situation de rencontre classique.

La deuxième montre une impasse inaccessible aux voitures des parents par où sortent les élèves d'un collège.

diapo 18

Dans les bourgs anciens aux voiries étroites

Sur des placettes ou des parkings

 

Grand-rue à Savigny-sur-orge

 

 

 

 

Note : les piétons sont partout, dans des rues plus ou moins à priorité piétons, sur les places transformées en parking. Ce sont des situations qui préfigurent la zone de rencontre,  car elle organise et réglemente ces usages au bénéfice du plus vulnérable des usagers de la voirie, le piéton (plus particulièrement handicapé). 

diapo 19

Dans des rues à trafic très faible et trottoirs impraticables

dont la mise en accessibilité semble hors de portée et sans grand intérêt,

ou bien qu’il serait préférable de végétaliser

 

Note : photo d'une situation classique en banlieue. Une rue à stationnement unilatéral. Des trottoirs herbeux peu confortables et mal entretenus. Les piétons ont tout intérêt à marcher au milieu de la chaussée très bombée. Un usager en fauteuil roulant ne peut pas faire autrement. Les bordures hautes et les pavés anciens des caniveaux empêchent les cyclistes de tenir leur droite. Les personnes en fauteuil n'ont que peu de bateaux  à leur disposition.

Parc Beauséjour à Morsang-sur-Orge

 

FIN