frise FCDE

Confort et sécurité pour les plus vulnérables

La Fédération pour les Circulations Douces en  Essonne lutte  pour la sécurité et le confort des déplacements  non motorisés  ( à pied, en fauteuil roulant, à vélo, à rollers)

logo de la FCDE -

Respectons-nous les uns les autres !

Accueil


Blog - carrefour des débats


 Présentation de la FCDE


Statuts de la FCDE


La Charte de la FCDE


Bienvenue sur le site de la  Fédération pour les circulations douces en Essonne 


ACTUALITÉS


La FCDE a rédigé une fiche pour faire connaître sa position sur les solutions à court terme pour corriger les aménagements calamiteux que le Conseil Départemental vient de réaliser sur le Pont de Juvisy;   à moyen terme pour tenir compte du Grand Pôle Intermodal de Juvisy prévu pour 2020;  et  à long terme si une passerelle était un jour proposée.

Vous pouvez ouvrir la version PDF, l'imprimer et la faire circuler en cliquant sur la miniature ci-contre, ou continuer votre lecture en HTML lisible par les  machines de lecture  des aveugles et malvoyants.


 

 

 

 

5 novembre 2018

 

Franchissement de la Seine par la RD 931

Pont de la 1ère Armée Française entre Draveil et Juvisy-sur-Orge

 Situation initiale début 2018

Le Pont de la 1ère Armée Française (RD 931) qui franchit la Seine entre Juvisy-sur-Orge et Draveil donne accès à la Gare de Juvisy et à la base de Loisirs du Port aux Cerises. Il supporte  également l'itinéraire officiel de la Scandibérique. Il est donc un passage essentiel des circulations douces de notre département.  

Plan des voies  en bord de Seine autour du pont de Juvisy

Il est particulièrement peu accueillant pour les cyclistes obligés de circuler sur les 12 mètres de chaussée (2 x 2 voies limitées à 50 km/h), et misérable pour les piétons: trottoirs de 1,20 m entre garde-corps et glissière de sécurité en béton.

 

schéma de la situation originale dangereuse

1


Action du collectif Un Pont pour Tous

Le collectif "Un pont pour tous" s'est constitué début 2018 pour obtenir avant la fin de l’année une bande cyclable de 1,50 m dans chaque sens par réduction à 1 seule voie de la circulation motorisée vers Draveil.

 http://www.facebook.com/unpontpourtous/ .


 

Schéma de la proposition du Collectif

 

photomontage du Collectif

photomontage du collectif Un Pont pour Tous

 

La FCDE participe à ce collectif. Parallèlement, elle milite pour assurer une bonne prise en compte des piétons dans le réaménagement du Grand Pôle Intermodal (GPI) de Juvisy. La réouverture du pont de franchissement des voies ferrées et la mise en service de la passerelle circulations douces qui va le jouxter seront effectives avant la fin de l’année 2019. La partie entre la gare ferroviaire et la Seine sera en travaux à partir de 2020.

 

Trajectoire cyclable matérialisée par le CD en juin 2018

L’inauguration de la Scandibérique en juin dernier a conduit en urgence le Conseil Départemental à en matérialiser la continuité en traversée de la Seine sur ce pont. Arguant du refus du Maire de Draveil de supprimer une voie de circulation motorisée, et sur la base d’une simulation dont il refuse de communiquer les hypothèses, le Conseil Départemental s’est contenté de matérialiser une trajectoire cyclable, sans amélioration des trottoirs.

Mais en dépit de l’insistance de la FCDE et des recommandations ministérielles, il a fait marquer les pictogrammes beaucoup trop près de la glissière béton ; de plus, il a élargi la voie de droite de 50 cm au détriment de celle de gauche ce qui incite certains à doubler les vélos sans pouvoir respecter la distance latérale  minimale de sécurité. La presse s’est largement fait l’écho du tollé suscité par cette disposition qu’unanimement les associations de cyclistes jugent plus dangereuse que la situation initiale.

2


 

schéma des prétendues améliorations du CD91 augmentant le danger

 

Quelle est la position de la FCDE ?

1 – A très court terme : la FCDE soutient la demande du Collectif d’effacer au plus vite le marquage mal placé et de réaliser une bande cyclable dans chaque sens. A défaut, il faut au moins repositionner la trajectoire matérialisée pour les cycles au milieu de la voie de droite.

2 – Au terme de l’achèvement du Grand Pôle Intermodal de Juvisy côté Seine (2020): la FCDE demande de prolonger jusqu’à Draveil les aménagements cyclables ET piétons qui seront réalisés par le territoire du Grand Paris (Grand Orly Seine Bièvres) sur Juvisy entre la nouvelle passerelle circulations douces de franchissement des voies ferrées et le pont sur la Seine.

La RD 931 supporte un trafic journalier de 23 000 véhicules par jour entre Juvisy et Draveil. Avec une seule voie par sens pour le trafic motorisé, la réserve de capacité en heure de pointe est encore de l’ordre de 30 % ce qui est amplement suffisant puisque rien n’est prévu pour pour augmenter la capacité offerte au trafic motorisé bridé dans les traversées urbaines de Draveil (carrefour RD 448 x RD 931) et de Juvisy (rue de Montessuy). Tout en laissant suffisamment pour pouvoir doubler un véhicule en panne, il est possible d’élargir de façon conséquente les trottoirs et de les border d’une bande cyclable. Les trottoirs jouxtant les bandes cyclables, les glissières béton et barrières de protection des trottoirs sont alors inutiles.

3

 

Schéma Demande de la FCDE à l'achèvement du GPI (grand pôle intermodal)

 

L’élargissement préalable d’au moins un des trottoirs est indispensable en tout état de cause si le chantier de réaménagement de la gare routière nécessite de déplacer les points d’arrêt des lignes de bus en rive droite de Seine pendant plusieurs mois.
 

3 - A long terme : Le Conseil Départemental aurait décidé l’été dernier d’étudier la réalisation d’une passerelle additionnelle au pont. Les premières estimations (10 millions d’Euros) font réfléchir quant au bon usage de nos deniers publics. Cela représente 4 années du budget total alloué par le département pour son plan vélo. Ce type d’ouvrage relevant de financements multiples, il parait peu probable de réunir rapidement ce montant pour un projet qui n’a de cohérence ni avec le niveau de trafic sur le pont, ni avec les politiques de préservation de la qualité de l’air, ni avec la lutte contre le réchauffement climatique.
Par contre, s’il existait une volonté de prémunir les bus de la saturation automobile récurrente dans les zones urbaines de part et d’autre, la FCDE reste ouverte à une solution de compromis de
cohabitation des vélos avec les bus dans une voie réservée partagée.
 


3 octobre 2018

 

Manif fâchée sur le Pont de Draveil-Juvisy

Un article du Parisien du 2 octobre 2018 dans la rubrique l'Actu près de chez vous s'en est fait l'écho sous le titre Les cyclistes réclament toujours une piste sécurisée.

La FCDE, membre du Collectif UN PONT POUR TOUS a participé à la Manif fâchée sur le Pont de Draveil-Juvisy.

Lisez ci-dessous le message du collectif Un pont pour tous : Manif fâchée le 30 septembre...
 

Et vous trouverez en pièces jointes les courriers transmis au Département et à la Région le 6 septembre 2018
1 - Courrier co-signé  par la FCDE, la FFCT (Fédération Française de Cyclotourisme),  et MDB (Mieux se déplacer à bicyclette) protestant contre cet aménagement.

Lire le courrier en html   Lire le courrier en facsimilé PDF

2 - Courrier de l'AF3V (véloroutes et voies vertes) et de Cyclo-trans Europe sur l'incompatibilité de cet aménagement avec le cahier des charges des voies vertes.

Lire le courrier en html    Lire le courrier en facsimilé PDF


MESSAGE DU COLLECTIF

Le Collectif « Un Pont pour Tous » organise un grand rassemblement à vélo sur le pont de Draveil/Juvisy le dimanche 30 septembre à 14h afin de réclamer une VRAIE voie cyclable dès 2018.

Nous vous invitons à nous rejoindre et à diffuser l'information. Le rdv officiel est à 14h sur le parking du Port aux Cerises coté Draveil. Pensez à prendre vos gilets jaunes, c'est important.

https://www.facebook.com/unpontpourtous/

Suite au désastre des pictogrammes dans le caniveau sur le pont de Draveil-Juvisy qui incitent les voitures à frôler les cyclistes nous ferons une MANIF FÂCHÉE.

Il y en a marre de ne pas être écoutés : on a expliqué à tous les décideurs que les pictogrammes dans le caniveau c'est pire qu'avant.

Il y en a marre des mensonges politiques : Georges Tron, Maire de Draveil écrit qu'il y a une piste cyclable sur ce pont, c'est un mensonge (Vivre à Draveil #125) .

  • Il y en a marre de constater que Michel Perrimond Maire de Juvisy fait voter en conseil municipal en octobre 2017 une motion pour une piste cyclable et ne tient pas ses engagements.

  • Il y en a marre du danger permanent sur ce pont, nous voulons rouler en toute sécurité.

  • Il y en a marre des documents fantômes, nous n'avons pas obtenu l'étude numérique concernant la suppression d'une voie sur le pont.

Voici le résultat en vidéo : les couloirs de la mort sur le site du  Parisien :

le-couloir-de-la-mort-des-cyclistes-sur-un-pont-a-draveil-essonne-27-07-2018

  http://videos.leparisien.fr/video/il-filme-le-couloir-de-la-mort-des-cyclistes-sur-un-pont-a-draveil-essonne-27-07-2018-x6qex72#xtref=https%3A%2F%2Fwww.google.fr%2F

Et la vidéo d'origine sur Youtube sans coupures.

L'idée de base est de manifester à vélo, de faire une balade groupée en bouclant sur le pont sans bloquer la circulation des voitures. C’est un rassemblement qui reste familial et ouvert à tous. Nous terminerons notre Manif en beauté à la Fête des Possibles.


L'objectif du collectif « Un Pont Pour Tous » n'a pas changé

Le Collectif "Un Pont pour Tous" est issu de  l'Attribut   https://attributdedraveil.org/ et a pour objectif d’obtenir une piste cyclable dès 2018 sur le pont de Draveil en privilégiant la réduction d’une voie pour les voitures dans le sens Juvisy->Draveil.

Développer les mobilités actives et en particulier le vélo sur le pont de Draveil/Juvisy a de multiples intérêts :

Accès rapide et flexible à la gare de Juvisy,

Accès en toute sécurité à la Base de Loisirs,

Le vélo est bon pour la santé et améliore la qualité de l’air,

Une étude hollandaise a montré qu’1 km à vélo fait économiser 1 euro en dépense de santé,

En réduisant le nombre de voitures on fluidifie le trafic,

Sobriété énergétique, spatiale et financière du vélo en général,

Schéma voie cyclable – proposition du collectif "Un pont pour tous".

 A bientôt à vélo,

Collectif Un pont pour Tous

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voyez ci-dessous l'article du 23 mars 2018, la photo de la manif Un pont pour tous du 25 mars


 

1er octobre 2018

Tiens ta droite, tiens ta droite...  crient les parents angoissés, les automobilistes pressés, mais malheureusement aussi des éducateurs et policiers mal formés. Le gamin débutant, yeux fixés sur sa roue, s'évertue à rouler bien droit,  à 20 cm de la bordure de trottoir, au risque de cogner la pédale, le long du caniveau déformé peut-être rempli d'eau, là où traînent déchets, canettes, éclats de verre et crottes de chiens.  C'est pour sa sécurité, disent-ils. Non la sécurité du cycliste c'est de prendre sa place, donc de bien s'écarter du trottoir pour ne pas encourager les automobilistes à tenter un dépassement rasant pouvant occasionner un grave accident...

Lisez les fiches techniques illustrées de ProVélo, membre actif de la FCDE sur la manière pour un cycliste prudent de garantir au mieux sa sécurité en ville. Il doit anticiper les comportements accidentogènes de nombre d'automobilistes mal préparés à faire preuve de prudence derrière un cycliste ou face à lui.

Fiche technique sécurité cyclistes – n° 2 juillet 2018


Le positionnement du cycliste sur la chaussée

Comment faire respecter la distance latérale de sécurité par la voiture qui dépasse le cycliste et ne pas se faire coincer dans l’angle mort ?


Rappel des règles de base du code la route

- R 412-9 : « Le cycliste doit rouler sur le bord droit de la chaussée »

- R 414-4 : « Pour effectuer le dépassement (d'un engin à deux ou à trois roues) l’automobiliste doit se déporter suffisamment pour ne pas risquer de heurter l'usager qu'il veut dépasser. Il ne doit pas en tout cas s'en approcher latéralement à moins de 1 m en agglomération et de 1.5 m hors agglomération »

Or, l’espace vital du cycliste sur la chaussée, en ville, c’est 1.75 m (ou 2 m75) :

75 cm de largeur pour le vélo (guidon)

+ 1 m de marge de sécurité pour se laisser dépasser par un véhicule à moteur

+ éventuellement 1 m le long d’une file de voitures en stationnement

et une voiture fait 2.25 m avec ses rétroviseurs…

Une voiture ne peut donc pas doubler un cycliste en respectant son espace vital sans se déporter sur l’autre voie si la voie fait moins 4 m de large (ou 5 m le long d’une file de stationnement)

Le non-respect de la distance latérale de sécurité est une infraction grave :

 3 points de retrait de permis et 135 € d’amende

Une des principales causes d’accident grave pour les cyclistes : il peut se faire accrocher par le rétroviseur ou déséquilibrer par le souffle ou heurter le trottoir avec sa pédale, et surtout il se retrouve coincé dans l’angle mort, en position très dangereuse à l’approche d’une intersection.

Mais cette règle est très peu respectée des automobilistes car jamais sanctionnée par la police (pas d’appareil de mesure adapté, sous-estimation des conséquences…)

C’est donc au cycliste de la faire respecter. Et on peut arriver à 100 % de respect de cette règle de sécurité : comment ?...

Ne pas rouler à droite sur une voie étroite (< 4 m) ou dans un giratoire

Dès que le cycliste laisse un espace de plus de 2.2 m à gauche, presque tous les automobilistes vont tenter de passer,

    • Le premier passe lentement, puis les suivants de plus en plus vite …

    • Le cycliste se serre de + en + à droite au risque de heurter le trottoir avec la pédale

    • Il ne peut plus éviter une portière de voiture qui s’ouvre …

    • Il ne peut plus éviter un éventuel nid de poule, ou un piéton surgissant du trottoir …

    • Il peut se faire accrocher par le rétroviseur …

    • Et surtout, il se retrouve coincé hors du champ de vision du conducteur (dont l’angle mort) quand celui-ci tourne à droite !


En règle générale, sur les voies de moins de 4 m et sur les giratoires, rouler au milieu de la voie ! Ne se rabattre à droite que lorsque vous voyez que c’est possible sans risque (ou quand vous voulez sortir d’un giratoire)

Rappelons aussi que le cycliste :

ne doit pas doubler à droite ! (angle mort, portières… et c’est interdit : 135 € d’amende)

ne doit pas rouler à côté d’un véhicule à l’approche d’un carrefour ! (celui-ci peut tourner brutalement sans avoir mis son clignotant)

doit toujours indiquer à l’avance ses changements de direction avec le bras


Deux amendements récents au code de la route (sept 2015) facilitent cette recommandation de sécurité en modulant la règle générale de circulation sur le bord droit :

Article 412-9 :

« Sur les voies où la vitesse maximale autorisée n’excède pas 50 km/h, un conducteur de cycle peut s’écarter des véhicules en stationnement sur le bord droit de la chaussée, d’une distance nécessaire à sa sécurité. » ;

« Un conducteur de cycle peut s’éloigner du bord droit de la chaussée lorsqu’une trajectoire matérialisée pour les cycles le permet."

Giratoire : recommandation du Cerema

  Voie étroite à Strasbourg

              

 

       Contre-allée à Paris

         

Ces deux amendements permettent de légitimer officiellement ce qui est recommandé depuis longtemps pour la sécurité des cyclistes : la trajectoire matérialisée au milieu de la voie incite le cycliste à se positionner au bon endroit et aide l’automobiliste à comprendre qu’il doit patienter derrière le cycliste tant qu’il ne peut pas changer de voie pour le dépasser.

Ces marquages de trajectoire matérialisée sont très utiles mais pas suffisants : les voies étroites (de moins de 4 m de large) sont bien trop fréquentes pour espérer avoir des trajectoires matérialisées à chaque fois que nécessaire.

  par sécurité, appliquer cette règle aussi lorsqu’il n’y a pas ce marquage !

 

Quelques vidéos pour illustrer ces recommandations de positionnement :

La série « Ralph Ancel » du GRACQ en Belgique (on peut sauter l’introduction, amusante mais longue)

1. Positionnement sur la chaussée, aux passages piétons et rails de tramway :

https://www.youtube.com/watch?v=O7wPtAkafDA

2. Aborder et franchir un giratoire :

https://www.youtube.com/watch?v=EeUmNtIUHVE

3. Eviter l’angle mort aux intersections :

https://www.youtube.com/watch?v=A6fmFn0WcjU

Quelques exemples en images

Le marquage de trajectoire matérialisée au milieu de la voie n’est pas une innovation récente ; on la rencontrait déjà avant que le code de la route ne le prévoie explicitement. Mais il sera plus facile dorénavant de le réclamer.

 

Voie étroite d’accès à un giratoire sur la D446 à Saclay

 

Contre-allée quai Branly à Paris

 

Section sur route de l’eurovéloroute n° 8 à Vic-la-Gardiole près de Montpellier

 

Voie de bus ouverte aux vélos à Paris

Marquage de la continuité de la coulée verte surla chaussée de la rue de Fromont à Ris-Orangis

Marquage sur la D31 à Ris-Orangis (pour corriger l’erreur d’une pseudo bande cyclable très étroite)

NB : la recommandation du Cerema pour ce type de marquage est le double chevron surmonté d’un pictogramme vélo (comme sur l’exemple du quai Branly à Paris ci-dessus, ou à Strasbourg page précédente) espacés de 50 m en section courante.


 

Fiche technique sécurité cyclistes – n°3, juillet 2018



Comment se croiser en sécurité dans une rue étroite?

Dans les rues étroites, et en particulier dans les double-sens cyclables, quand il y a très peu d’espace pour croiser une voiture ou un camion, les cyclistes inexpérimentés ont tendance à se serrer à droite longtemps à l’avance pour laisser passer le véhicule à moteur. Or c’est l’inverse qu’il faut faire, tant du point de vue réglementaire que pour la sécurité.


Quelle est la règle générale de priorités pour se croiser sur les voies étroites ?

Article R 414-2 du code de la route (extrait): « Dans tous les cas où l'insuffisance de la largeur libre de la chaussée, son profil ou son état ne permettent pas le croisement avec facilité et en toute sécurité, les conducteurs de véhicules dont le gabarit ou dont le chargement dépasse 2 mètres de largeur ou 7 mètres de longueur, remorque comprise, à l'exception des véhicules de transport en commun en agglomération, doivent réduire leur vitesse et, au besoin, s'arrêter ou se garer pour laisser le passage aux véhicules de dimensions inférieures.»

C’est au véhicule de plus de 2 m large (sauf bus) de ralentir et de se serrer à droite, voire de s’arrêter, pour laisser passer un cycliste

Dans un double sens cyclable en particulier, pour que le croisement se fasse en toute sécurité, le cycliste soit s’approcher face à la voiture, puis passer seulement quand elle a ralenti.

Remarque : dans le cas d’un croisement, contrairement au cas d’un dépassement (voir fiche technique n°2), il n’y a pas de marge latérale de sécurité à appliquer autre que celle permise par l’habileté du cycliste : il y a une très bonne covisibilité et la manœuvre se déroule à faible vitesse.

Le marquage au sol des double sens cyclables (DSC) est utile pour inciter les cyclistes à appliquer cette recommandation, pour obliger les voitures à ralentir et pour éviter de surprendre ou d’être surpris par les piétons qui traversent. Malheureusement, on voit fréquemment des marquages très serrés à droite qui indiquent le contraire. Le marquage au sol est plus efficace que le panonceau « sauf vélo » pour indiquer un DSC et il peut le remplacer sur le plan réglementaire.

Deux exemples de marquage au sol de DSC bien réalisés (dont le 2° très récent à Villejuif)

 

 

 

NB : Pour le marquage des trajectoires cyclistes en Double sens cyclable, le Cerema recommande le pictogramme cycliste surmonté d’une flèche.

 

Vidéo pour illustrer ces recommandations, dans la série Ralph Ancel du GRACQ (Belgique). Bien se placer dans un double sens cyclable étroit :

https://www.youtube.com/watch?v=7CdfdZYRnr0


voir en pdf ou imprimer la fiche technique 2

FT2_positionnement-cycliste-sur-chaussee_Trajectoire-materialisees.pdf

voir en pdf ou imprimer la fiche technique 3 

FT3_Se-croiser-en-rue-etroite_Double-sens-cyclables.pdf

 


Les derniers articles


21 mai 2018

Cartopartie sur le territoire d'Evry

Cartopartie du 21 mai 2018 à Evry

Collecte et validation des données recueillies le matin

 

cartopraphie-collecte des données

©blog "Antony à Vélo"

Montage photo: le parc à vélos et les cyclistes à l'intérieur entrant les données. Cliquez sur les images pour les agrandir

 

Le lundi 21 mai 2018, 22 cyclistes se sont retrouvés à Ris-Orangis pour une « cartopartie » organisée par le collectif ProVélo 91 avec MDB et Carto’Cité dans le cadre du projet Carto’Vélo IdF.

Des cyclistes locaux connaissant bien le secteur ont fait équipe en binômes avec d’autres cyclistes de toute l’Ile de France, plus experts en cartographie numérique, le matin pour arpenter le terrain de l’agglomération d’Evry, et l’après-midi sur les écrans d’ordinateurs pour compléter et corriger la base de données OpenStreetMap (OSM).

Au moment où Google Maps annonce pour le 11 juin 2018 la très forte hausse de ses tarifs pour les professionnels, le renforcement d'OSM, fondée depuis 2004 sur le principe des logiciels libres est essentiel contre la politique de dumping de Google. OpenStreetMap est devenue une sorte de Wikipédia de la cartographie à l’échelle mondiale, et le  support de presque tous les calculateurs d’itinéraires. C’est pourquoi il est important qu’elle soit complète et mise à jour dans notre secteur.

Rendez vous à la prochaine cartopartie sur un autre secteur


 

Trouverons-nous une solution pour la piste RN 118?


Une pétition sur le net a rassemblé plus de 2500 signataires et nous a ouvert la porte du Sous préfet : déjà trois réunions pour tenter de trouver une solution. 

Le problème : 
La Piste appartient toujours à la DIRIF (Direction des routes Île-de-France). Cet organisme d'Etat n'a pas vocation à l'entretenir. La DIRIF ne fait que les autoroutes...).

La position de la DIRIF est claire : 
Elle  accepte de rétrocéder sans faire directement les travaux mais en payant le maitre d'ouvrage repreneur pour qu'il assure la maitrise d'ouvrage de la réfection.

 Les repreneurs ? 
 - la CA Paris Saclay qui en est d'accord (360 000 euros.)

 - la Commune de Bièvres ou la CA sur le territoire de Versailles Grand Parc ( 280 000 euros ) qui n'est pas d'accord et présente des arguments sur les questions de compétences communes, CA, Département. Elle demande un positionnement d'ensemble ... bref  sans doute de bonnes raisons sur le fond, mais le système est bloqué.
 

Or, la DIRIF veut que le  dossier soit traité dans son intégralité pour l'ensemble des 6 km de piste sur le territoire des deux collectivités... 
Si il y a quelqu'un à convaincre ce sont les élus de Versailles Grand Parc, ce que le sous préfet va tenter de faire. 
Espérons qu'il aura assez d'autorité pour les convaincre, faute de quoi cela peut durer encore quelques années.

Nous demandons au Maire de Bièvres de trouver une solution 

Certes la question de fond des compétences des collectivités, de la hiérarchisation des gestionnaires, et toutes les questions éminemment politiques méritent d'être examinées, mais encore une fois sur ce petit tronçon, n'est-il pas possible d'avancer rapidement?

Les cyclistes qui empruntent cette piste pour se rendre à leur travail le remercieraient.


 

23 mars 2018

Les cyclistes ont défilé en nombre à l'appel du Collectif Un pont pour tous le dimanche 25 mars

Lisez ci-dessous l'appel du Collectif

-------------

COLLECTIF UN PONT POUR TOUS

Des utilisateurs réguliers ou occasionnels  du vélo habitant les communes de Juvisy et de Draveil, ont créé le collectif « Un pont pour tous » pour promouvoir un usage sécurisé et partagé entre les différents modes de déplacements (véhicules routiers, transports en commun, vélos et piétons) du pont de Draveil à Juvisy.

 affiche du collectif « Un pont pour tous »

Le collectif « Un pont pour tous » souhaite que des engagements puissent être pris dès 2018 pour répondre aux enjeux de partage du pont, et qu’un tel projet puisse être valorisé par l’ensemble des parties prenantes au plus tôt.
Le collectif, dans ses évaluations a de fait privilégié une solution peu couteuse, réversible, réalisable à l’échéance de l’ouverture du pôle multimodal de Juvisy et valorisante pour les 2 communes adjacentes de Draveil et Juvisy.

 Pour voir la vidéo du pont et des actions du Collectif cliquez sur le lien  https://vimeo.com/252568203

 


20 mars 2018
Installation à Longjumeau de barrières infranchissables par les personnes handicapées
 

Durant le mois d’octobre 2017, une nouvelle barrière infranchissable a été posée à l’entrée de l’allée des Sauliers à Longjumeau.
Cet aménagement, par sa conception comme par ses dimensions, est très pénalisant pour les personnes à mobilité réduite, empêchant même les plus défavorisées d’entre elles d’accéder à l’allée.
Aucun autre cheminement praticable n’existe à proximité de l’allée des Sauliers afin de contourner cet obstacle.
Les associations Droits du Piéton, Mieux se déplacer à Bicyclette et la FCDE demandent donc au Maire de Longjumeau de garantir l’accessibilité de la voirie à tous, en particulier aux personnes à mobilité réduite, dans l’allée des Sauliers et de procéder au retrait des deux barrières présentes sur ce cheminement.
Nous attendons sa réponse...

Vous pouvez consulter l'analyse détaillée de la situation et poursuivre votre lecture  

 - en cliquant sur le lien vers la transcription du courrier en HTML lisible par les appareils de lecture à haute voix utilisés par les lecteurs aveugles et malvoyants HTML-courrier Longjumeau Allée des Sauliers

- ou en cliquant sur le lien vers le  courrier en fac-similé PDF courrier Longjumeau Allée des Sauliers.

 


 

EDITO du 7 février 2018
L'assemblée générale 2018 de la FCDE s'est déroulée à Cerny le 3 février

Ce fut le temps de débats fructueux sur notre fonctionnement qui s'appuie essentiellement sur les actions menées par nos associations membres à qui nous apportons expertise et soutien.

Cette année la FCDE a accueilli une nouvelle association : l'Attribut de Draveil qui mène une action importante pour que le Pont de Juvisy à Draveil offre de la place aux circulations actives.

Nous assurons aussi les contacts avec nos associations nationales : DDP Droits du Piétons, FUB la Fédération des usagers de la Bicyclette, l'AF3V Véloroutes et voies vertes et Rue de l'Avenir.
Nos actions en 2017 ont montré que la FCDE peut avoir la réactivité d’un collectif tout en gardant un certain formalisme associatif. Cela lui permet d'être représentative, avec ses partenaires, des cyclistes urbains et des piétons du département. Elle peut ainsi venir en appui aux initiatives locales, en faisant circuler l’information, en apportant des références et surtout en apportant sa signature.

Elle peut aussi s'engager directement sur des territoires solitaires ou frontaliers.

L'unanimité des votes témoigne de la confiance apportée par ses membres.

A l'occasion de notre AG nous avons eu le plaisir d'être accueillis par la commune de Cerny qui nous a présenté les aménagements de qualité réalisés en faveur des déplacements actifs, et en particulier pour la sécurité des piétons

Nous ne manquerons pas de citer Cerny en exemple lorsqu’il s’agira de décrire le réaménagement d’un bourg qui a su intégrer les différentes contraintes :  garder son charme et son caractère, maintenir une offre de stationnement tout en offrant aux piétons des parcours sécurisés.


 Décembre 2017

La FCDE poursuit ses actions contre les trop nombreuses barrières anti-intrusion dangereuses installées sur les Voies Vertes. .

En collaboration avec Partage ta rue 94, elle a publié un dossier illustré de nombreuses photos. Nos lecteurs malvoyants ou aveugles et autres utilisateurs de machines de lecture peuvent lire le document avec description des photos en cliquant sur le lien lire le document en HTML. Ils reconnaîtront peut-être des situations qu'ils ont rencontrées. En effet certaines sont infranchissables par les usagers légitimes en fauteuil roulant ou circulant sur des cycles adaptés pour les personnes handicapées, ou les familles avec remorques, alors que souvent des motos tout terrain et même des quads passent par des passages latéraux sauvages qu'ils ont réussi à créer.

-  barrières anti-intrusion sur voies vertes en HTML

- barrières anti-intrusion sur Voies Vertes en PDF 

 


 

La FCDE et les associations  concernées ont découvert avec consternation l'aménagement bâclé réalisé sous l'égide du Département du Val de Marne à côté d'Orly pour l'EuroVélo3

La FCDE participe activement aux débats et apporte ses propositions pour la réalisation de l'EuroVélo 3, qui, partie de Trondheim en Norvège, passera le long de la Seine en Essonne pour aboutir à St Jacques de Compostelle en Espagne...lire la suite.


Sur le même sujet lisez les raisons avancées en février 2017 par la FCDE en faveur du passage de la Scandibérique par la rive droite de la Seine.

L'inauguration de ce parcours (et donc son balisage ...) encore repoussé, est prévu pour 2018. La FCDE n'est pas favorable au tracé apparemment privilégié actuellement par la rive droite et lui préfère un passage sur la rive droite de la Seine...lire la suite